lundi 29 avril 2019

Les amis de mes amis sont mes amis

Les amis de mes amis sont mes amis
Chambre du Père Guy Simard, omv

Aujourd’hui l’Église catholique célèbre la mémoire de sainte Catherine de Sienne. Elle est la seconde femme à avoir été reconnue "docteur de l'Église". Si vous désirez la connaître un peu, voici un site internet qui pourra vous renseigner à son sujet:
  
   Si vous cliquez sur le lien ci-dessus, vous pourrez lire ceci: 

« Son expérience spirituelle commence par une vision qu’elle aperçoit dans le ciel, au-dessus de l’église des Dominicains à Sienne: le Christ lui apparaît revêtu des ornements pontificaux, avec les apôtres Pierre, Jean et Paul. Catherine est toute jeune, elle a six ans, mais cette vision la marquera à jamais. …le Christ aux vêtements pontificaux sera l’origine d’un qualificatif pour parler du Pape : le Souverain Pontife sera appelé « le doux Christ sur la terre ».

Cette jeune femme illettrée et d’origine modeste influencera les grands de ce monde, à commencer par « le doux Christ sur la terre ». À cette époque, le pape habitait en France, à Avignon. C’est Catherine qui convaincra le pape Grégoire XI de revenir à Rome. Lorsque Catherine écrit à ce pape, elle emploie un langage très familier qui peut nous surprendre aujourd’hui mais qui, de fait, est admirable. Elle appelle Grégoire XI « mon doux papa » « babbo mio dolce ». En italien, le mot père se dit « padre » et le mot papa se dit « babbo ». Qui oserait aujourd’hui écrire au pape François en lui disant : « Mon doux papa ? »  (1)  

Cette sainte était très chère à mon saint préféré: Pier Giorgio Frassati. À preuve voici ci-dessous une photo prise dans la villa des Frassati à Pollone en Italie. La photo représente la table de chevet située à côté du lit où dormait Pier Giorgio. On y voit une représentation de sainte Catherine de Sienne, à côté de la bible en français qui appartenait à Pier Giorgio.
Table de chevet, chambre de Pier Giorgio Frassati, Pollone, Italie

J'ai reçu en cadeau de mes amies Recluses Missionnaires, la représentation ci-dessous de sainte Catherine de Sienne. J'y ai vu un clin d'oeil de Pier Giorgio. Il s'agit d'une représentation d'une fresque réalisée par l'artiste Andrea Vanni, qui a très bien connu Catherine de Sienne et a été son disciple. Cette oeuvre d'art a probablement été réalisée tout de suite après sa mort de la sainte et est considérée comme la réprésentation la plus fidèle sainte Catherine de Sienne. On donne normalement à cette fresque le titre suivant: "Sainte Catherine de Sienne et une dévote ". La fresque se trouve dans la basilique Saint Dominique à Sienne. 
Sainte Catherine de Sienne, chambre du Père Guy Simard, omv

(1) 

dimanche 28 avril 2019

Dimanche de la Miséricorde Divine 2019

 Dimanche de la Miséricorde divine 2019
           Résultats de recherche d'images pour « Jésus Miséricordieux » 
Nous vivons aujourd’hui le magnifique et extraordinaire Dimanche de la Miséricorde Divine. Ce dimanche a été institué lors du GRAND JUBILÉ de l’an 2000, précisément lors du deuxième dimanche de Pâques de l’an 2000 (voir les blogues que j’ai écrits sur ce sujet en allant sur un moteur de recherche et en écrivant: Dieu ma joie Dimanche de la Miséricorde). L'Église, en la personne du pape Jean-Paul II, a ainsi répondu au désir explicite que Jésus a exprimé à Sœur Faustine, une religieuse polonaise qui a été la première sainte à être canonisée durant le Grand Jubilé de l’an 2000, lors du Dimanche de la Miséricorde
Voici la prière d’ouverture (aussi appelée « collecte ») de la messe d’aujourd’hui :

« Dieu de miséricorde infinie, tu ranimes la foi de ton peuple par les célébrations pascales ; augmente en nous ta grâce pour que nous comprenions toujours mieux quel baptême nous a purifiés, quel Esprit nous a fait renaître, et quel sang nous a rachetés. » 


Cette prière est magnifique car elle indique trois sources du salut divin : le baptême, l’Esprit Saint et le sang du Christ. Et que dire des premiers mots de cette prière : « Dieu de miséricorde infinie ».

Chers amis comme nous sommes bénis et choyés de savoir que nous avons un Sauveur! Le but de la vie humaine est d’être sauvé et de vivre en sauvé. Et qui sait cela, dites-le-moi?

Et la seule façon d’être sauvé, c’est de se reconnaître bien humblement pécheur devant Dieu. C’est l’unique façon d’être sauvé, d’être purifié, d’être justifié, d’être rendu juste.

La page des évangiles qui nous dit cela le plus clairement, selon moi, est la parabole du pharisien et du publicain en saint Luc chapitre 18, versets 9 à 14 :

« À l’adresse de certains qui étaient convaincus d’être justes et qui méprisaient les autres, Jésus dit la parabole que voici : « Deux hommes montèrent au Temple pour prier. L’un était pharisien, et l’autre, publicain (c’est-à-dire un collecteur d’impôts). Le pharisien se tenait debout et priait en lui-même : “Mon Dieu, je te rends grâce parce que je ne suis pas comme les autres hommes – ils sont voleurs, injustes, adultères –, ou encore comme ce publicain. Je jeûne deux fois par semaine et je verse le dixième de tout ce que je gagne.” Le publicain, lui, se tenait à distance et n’osait même pas lever les yeux vers le ciel ; mais il se frappait la poitrine, en disant : “Mon Dieu, montre-toi favorable au pécheur que je suis !” Je vous le déclare : quand ce dernier redescendit dans sa maison, c’est lui qui était devenu un homme juste, plutôt que l’autre. Qui s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé. »

Comme elle est belle cette page des évangiles; comme elle est lumineuse! SEUL DIEU REND JUSTE; SEUL DIEU JUSTIFIE.

Le pharisien aura beau prendre conscience de tous les gestes de bonté et de générosité qu’il ait pu faire, cela ne le rendra jamais juste aux yeux de Dieu. Car l’être humain est essentiellement un être pécheur. Heureux ceux qui savent cela et qui y croient de tout leur cœur. Le publicain lui, se reconnaissait vraiment pécheur et demandait à Dieu de lui être favorable, d'avoir pitié de lui. Et  c'est grâce à cela qu'il a pu recevoir la grâce de la JUSTIFICATION.

La façon dont Dieu REND JUSTICE, c’est en nous RENDANT JUSTES. Saint Paul nous dit: « Dieu est celui qui rend juste : alors, qui pourra condamner ? » (Rm 8, 33-34)

La seule façon de ne pas être justifié, c’est d’être imperméable à la JUSTICE DE DIEU QUI EST DE FAIT SA MISÉRICORDE. Si vous désirez faire pénétrer de l’eau dans une pierre, il faut que la pierre ait un trou. Si la pierre n’a pas de trou, l’eau coulera sur la surface de la pierre et ne pénétrera jamais dedans. De même, c'est pas les blessures de Jésus que nous sommes guéris et c’est par nos blessures que Jésus nous guérira et nous justifiera.
Résultats de recherche d'images pour « Watering a stone »

Aujourd’hui, toutes les écluses de la Miséricorde Divine sont ouvertes et répandues sur les croyants. Même les peines temporelles dues aux péchés peuvent être effacées de notre coeur en ce grand jour. En quoi consistent ses "peines temporelles dues au péché"? Lorsque nous péchons et que nous allons demander pardon à Dieu, Dieu nous pardonne. Mais le péché n'a pas seulement offensé Dieu; il a aussi nuit et causer une blessure au Corps de Jésus qu'est l'Église. Ce mal causé à l'Église doit aussi être réparé, expié. Si nous ne réparons pas ce mal de notre vivant, par des gestes de bonté, par des prières et des sacrifices, nous devrons expier ce mal au purgatoire. La souffrance que nous endurerons au purgatoire pour les torts que nous aurons causés à l'Église, c'est ce qu'on appelle la "peine temporelle due au péché". Prenons l'exemple suivant: si un enfant de dix ans joue à la balle avec ses amis et envoie la balle chez le voisin et casse une vitre, ce jeune pourra aller demander pardon au voisin et celui-ci lui pardonnera probablement tout en lui disant: " Je te pardonne, mais tu dois réparer la vitre." La réparation de la vitre est l'équivalent de la "peine temporelle due au péché". Le péché peut être pardonné par Dieu, mais le tort fait à l'Église doit être expié. 

Pour les peines dues au péché, voir les paragraphes suivants du Catéchisme de l'Église CatholiqueX. Les indulgences.

En ce jour extraordinaire de la Miséricorde Divine, une indulgence plénière peut être accordée aux fidèles. L'indulgence plénière enlèvera toutes les peines dues au péché que nous avons encourues durant notre vie. Voici comment nous pouvons recevoir aujourd'hui la rémission de toutes nos peines dues au péché :

L’indulgence plénière :

L’Église a pris au sérieux le désir exprimé par Jésus que l’on retrouve au numéro 699 du Petit Journal de Sœur Faustine (voir le texte ci-dessus). Elle a donc émis deux documents à cet effet :
Le 5 mai 2000, La Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements publiait un décret instituant officiellement la fête de la Miséricorde Divine. Cette institution ne revêtait pas seulement ainsi un caractère votif. Elle correspond à un engagement profond de l'Eglise dans sa mission de salut, en prenant solennellement en compte les promesses faites par le Christ à l'humble religieuse polonaise :

« Toute âme qui se confessera dans les huit jours [qui précèdent ou suivent ce Dimanche de la Miséricorde] et communiera, recevra le pardon complet de ses fautes et la remise de leur peine ; en ce jour sont ouvertes toutes les sources divines par lesquelles s'écoulent les grâces ; qu'aucune âme n'ait peur de s'approcher de moi, même si ses péchés sont comme l'écarlate »(Loc. cit.).

En conséquence, la Pénitencerie apostolique a publié, le 29 juin 2002, une longue note relative aux conditions de cette fête et aux dispositions que les fidèles devaient y cultiver pour recevoir les grâces ainsi promises. Il est en effet possible, à cette occasion, de bénéficier d'une indulgence plénière - ce qu'il est demandé aux prêtres de rappeler - aux conditions qui sont explicitement indiquées :

On accorde l'Indulgence plénière aux conditions habituelles (Confession sacramentelle, Communion eucharistique et prière selon l'intention du Souverain Pontife) au fidèle qui, le deuxième Dimanche de Pâques, c'est-à-dire de la "Divine Miséricorde", dans chaque église ou chapelle, l'âme totalement détachée de tout péché, même véniel, participe à des pratiques de piété accomplies en l'honneur de la Divine Miséricorde, ou tout au moins qui récite, en présence du Très Saint Sacrement de l'Eucharistie, publiquement exposé ou conservé dans le Tabernacle, le Notre Père et le Credo, en ajoutant une pieuse invocation au Seigneur Jésus miséricordieux (par exemple "Jésus miséricordieux, j'ai confiance en toi"). 

JOYEUSE FÊTE DE LA MISÉRICORDE DIVINE !!!


jeudi 25 avril 2019

L'Enfant Jésus protecteur

L’Enfant Jésus protecteur

Chers amis, hier j’ai écrit un blogue dont le titre est le suivant: « C’EST DANS LA TRANQUILLITÉ QUE SERA VOTRE FORCE (ISAÏE 30, 15). Ce n’est pas pour rien que j’ai écrit ce blogue. La raison en est que je vis beaucoup de stress depuis quelques semaines. Nous avons pris conscience, brusquement il y a de cela quelques semaines, que nous avons dans notre paroisse de très grosses difficultés financières. On se demandait même comment nous allions payer nos employés. Ce stress a eu des répercussions sur mon corps. Jeudi dernier (JEUDI SAINT dans l’Église), vers 15h, alors que j’écrivais à l’ordinateur, une vive douleur s’est installée dans mon bras gauche, qui est devenu tout engourdi. En même temps, je pensais de perdre connaissance. J’ai paniqué, craignant un arrêt cardiaque. J’ai été m’allonger sur mon lit et je me suis mis à dire des « Je vous salue Marie ». Étant seul à la maison et craignant le pire, j’ai téléphoné au 911. Les pompiers sont accourus, suivis des ambulanciers. On a pris ma pression et on m’a fait passer un électrocardiogramme. La pression était bonne et l’électrocardiogramme n’indiquait rien d'anormal. N’ayant plus de douleurs, j’ai refusé d’aller à l’hôpital et les ambulanciers sont repartis.

J’ai vécu les offices de la Semaine Sainte, mais je ne me sens pas encore tellement normal. Ce matin, comme à tous les derniers jeudis du mois, j’avais deux messes: une messe en paroisse et l’autre dans une résidence pour personnes âgées. J’ai annulé la messe chez les personnes âgées car j’étais trop essoufflé après la première messe.

Hier soir, je suis allé voir mon médecin. Il m’a prescrit d’aller passer un « tapis-roulant » à l’hôpital, ce que je ferai prochainement. Pendant que j’étais à la clinique en train d’attendre de voir le médecin, j’ai dialogué un bon moment avec une des responsables de la clinique, madame Francyne Gaudet. Elle m'a alors parlé du grave incendie qui a eu lieu juste à côté de la clinique le 21 mars dernier. Quelqu’un a mis le feu sur les ruines du restaurant Teddy's situé juste à côté de la clinique médicale que je fréquente. C'est la deuxième fois que ce restaurant est la victime des flammes. Sur la photo ci-dessous, à gauche de la photo, vous pouvez voir la façade du restaurant. Vous pouvez aussi voir au centre de la photo les immenses vitres couleur turquoise de la clinique médicale. Ce jour-là la clinique a été évacuée à cause du feu et de la fumée. Les pompiers ont beaucoup craint que les vitres de la clinique explosent à cause de la chaleur. Mise à part la fumée qui s'est un peu infiltrée par les fenêtres, la clinique n'a pas été endommagée. J'oserais même dire que la clinique a été protégée et sauvée. Hier, madame Gaudet m'a dit: "Un ange nous a protégés."

Elle me montre alors la photo qu'elle a prise de l'incendie ce jour-là. J'ai été très surpris de voir la silhouette d'un enfant sur le toit enflammé. Madame Gaudet m'a dit que lorsqu'elle a pris cette photo, elle n'a pas vu ou remarqué cet élément désormais très étonnant de la photo. Plusieurs personnes y voient la silhouette d'un enfant. C'est ce que je vois aussi. 

On dit souvent qu'on voit toujours ce qu'on veut bien voir. En tant que curé de la Paroisse Saint-Enfant-Jésus qui se trouve tout près de la clinique, j'aime y voir un signe de la présence de l'Enfant Jésus qui veut me montrer qu'il protège et prend soin du curé de la paroisse, comme il a pris soin de la clinique où se trouve mon médecin de famille et ma bonne amie madame Gaudet. Notre chapelle d'adoration à la paroisse porte le nom de CHAPELLE SAINTE THÉRÈSE DE L'ENFANT-JÉSUS.

Au lendemain de ma visite à la clinique médicale, j'ai jugé bon mettre le présent blogue en ligne. Certains me trouveront naïf, mais d'autres, tout comme moi, seront sûrement touchés par le phénomène que je viens de décrire. 

Ce qu'il y a de beau et d'étonnant dans la réprésentation de l'enfant, c'est la couleur "or" de l'enfant. Quand nous voyons les flammes autour de l'enfant, à sa droite et à sa gauche, il y a toujours du "rouge" dans les flammes. Même dans la flamme qui est à sa droite (à gauche de l'enfant pour nous) il y a du rouge que l'on peut voir lorsque nous agrandissons l'image. Rien de tel sur l'enfant; tout est de couleur or. Or la couleur représentant la divinité sur les icônes chrétiennes, est la couleur or. Voilà un autre signe montrant que l'enfant est Dieu.    

Si vous cliquez sur la photo, elle s'agrandira, dépendamment toutefois de votre ordinateur; le contraire pourrait aussi se produire. 



mercredi 24 avril 2019

"C'est dans la tranquillité que sera votre force"

« C’est dans la tranquillité que sera votre force »
(Isaïe 30, 15)

« Le Seigneur, le Dieu saint d’Israël, avait parlé ainsi: Par la conversion et le calme, vous serez sauvés ; dans la tranquillité, dans la confiance sera votre force; mais vous n’avez pas accepté ! »  (Isaïe 30, 15)

Voilà une de mes paroles préférées dans la Bible. Mais comme elle difficile à croire et à mettre en pratique! Pour pouvoir y arriver, on doit assimiler et faire nôtre une autre Parole de Dieu: « Ni par puissance, ni par force, mais par l’Esprit du Seigneur » (Zacharie 4, 6). Il me mène

23 janv. 2018 - Téléversé par Jean Jacques Duguay
C'est dans le calme et la tranquilité - David Durham. Jean Jacques Duguay. Loading... Unsubscribe from ...
  

C'EST DANS LE CALME

Auteur : DAVID DURHAM

Refrain  

C'est dans le calme et la tranquillité  
Que sera notre force
Et la confiance en ta fidélité 
Sera notre paix.  

Couplet 1

Nous avons tant de peine à croire en tes promesses
Et à ne pas compter sur nos propres efforts.

Couplet 2

Car tu attends de nous révéler ta tendresse
Et de nous convaincre de ta compassion.   


" Il me mène vers les eaux tranquilles et me fait revivre." (Psaume 22, 3-4)
Résultats de recherche d'images pour « Sea of Galilee calm »
Lac de Tibériade où Jésus a vécu et où Il a apaisé les vents (Mc 4, 39)


         

mardi 23 avril 2019

Film " Breakthrough "

Film « Breakthrough »
 Résultats de recherche d'images pour « Movie Breakthrough »
Hier, lors du lundi de Pâques, je suis allé voir le film « Breakthrough » qui passe en salles à Montréal, mais seulement en anglais.

Ce film basé sur une histoire vraie, raconte la guérison miraculeuse du jeune John Smith qui s’est noyé quand la glace d’un lac a cédé sous son poids. John est resté environ 20 minutes sous les eaux glacées avant que l’on vienne à son secours. La source première du film est le livre écrit par la mère de John, nommée Joyce Smith.

Résultats de recherche d'images pour « Joyce Smith The impossible »

Voici le commentaire que j'ai écrit aujourd'hui sur le site:
 https://www.cinemamontreal.com/fr:

J'ai donné un 10 pour ce film. J'espère que cela encouragera les gens à aller voir le film.

Excellent film. C'est la preuve que des miracles se produisent encore aujourd'hui et que cela peut transformer la vie de plusieurs personnes. Le miracle le plus évident dans le film, a lieu sur le plan physique, comme il en est pour la plupart des miracles dans les évangiles; mais le plus beau est sûrement la transformation intérieure des gens qui a lieu en même temps que le miracle. Notre Dieu est magnifique: il ne se gêne pas de parler à un athée pour sauver un de ses enfants.
10 
guy_@   répondre23.4.2019   âge: 50+   9 critiques

Chants sur Marie -Madeleine


Chants sur Marie-Madeleine
Résultats de recherche d'images pour « Marie Madeleine apparition »

Nous vivons en ce moment le très solennel Octave de Pâques. Les huit jours qui suivent la Pâques sont comme un seul jour.

Durant cet octave, nous proclamons et écoutons à la messe les récits des apparitions. Aujourd’hui, nous est présentée l’apparition à Marie-Madeleine :

ÉVANGILE


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 20' 11-18)
En ce temps-là, Marie Madeleine se tenait près du tombeau, au-dehors, tout en pleurs. Et en pleurant, elle se pencha vers le tombeau. Elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds, à l’endroit où avait reposé le corps de Jésus. Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond « On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a déposé. » Ayant dit cela, elle se retourna ; elle aperçoit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus. Jésus lui dit : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le jardinier, elle lui répond: « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as déposé, et moi, j’irai le prendre. » Jésus lui dit alors :« Marie ! » S’étant retournée, elle lui dit en hébreu :« Rabbouni ! », c’est-à-dire : Maître. Jésus reprend : « Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. » Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur ! », et elle raconta ce qu’il lui avait dit.

– Acclamons la Parole de Dieu.


 Cet évangile est magnifique. Il était normal que la première personne à qui Jésus soit apparu après sa résurrection d'entre les mors, soit Marie-Madeleine, si on fait exception de la Sainte Vierge, bien sûr. Je pense personnellement que la Vierge Marie a vu son Fils ressuscité avant tous les autres. 

Pour célébrer cette qu'on appelle parfois l'apôtre des apôtres, voici deux magnifiques chants de Robert Lebel: " Pourquoi chanter Marie Madeleine ?"   et " J'ai revu mon Maître". 

POURQUOI CHANTER, MARIE-MADELEINE ?


Pourquoi chanter, Marie-Madeleine Pourquoi chanter ?
Pourquoi chanter Marie-Madeleine Pour quoi chanter?
Je suis allée au tombeau du Maître…
Et quelqu'un a roulé la pierre
Je vous le dis! Je vous le dis!

Et le tombeau, Marie-Madeleine, et le tombeau ? (bis)
J'y suis entrée, mais il était vide…
Et j'ai vu un ange splendide!
J'ai tout compris ! (bis)

Que disait-il, Marie-Madeleine, que disait-il ? (bis)
"Il est vivant, celui que tu cherches,
Tu verras, ce n'est pas un rêve !"
Il a promis ! (bis)

Où est-il donc, Marie-Madeleine, où est-il donc? (bis)
Près du jardin, je l'ai vu dans l'ombre
Je vous jure, il est de ce monde !
C'était bien lui (bis)

A-t-il parlé, Marie-Madeleine, a-t-il parlé ? (bis)
Il m'a bien dit : " je pars vers le Père,
Mais avant, je veux voir mes frères,
Tous mes amis ! (bis)

Qui te croira, Marie-Madeleine, Qui te croira ? (bis)
Les gens diront : "histoire de femme…"
Mais voyez, je n'ai plus de larmes
Et tout est dit ! (bis)

Alléluia, chantait Madeleine, alléluia ! (bis)
Alléluia, allé alléluia !
Alléluia, allé alléluia !
Alléluia ! (bis)
5 avr. 2015 - Téléversé par Gilles Laframboise
Le chant Pourquoi chanter Marie Madeleine interprété par les amis d'André Dufault, paroisse St-Joseph d ...


J'ai revu mon maître

1. Suis partie de bon matin
Apportant les aromates
Et j’allai en grande hâte
Vers l’enceinte du jardin.
Arrivée près du tombeau
J’ai vu la pierre roulée!
Le linceul était rangé
Mais je n’ai pas vu son corps! (bis)

Alleluia! Alleluia!
J’ai revu mon maître
Alleluia! Alleluia!
Il est vraiment ressuscité!


2. Un éclat si merveilleux
Vint m’entourer tout à coup :
Deux hommes étaient là, debout,
Qui semblaient venir des cieux…
Un autre homme était près d’eux
Qui me dit : « C’est toi, Marie! »
C’était sa voix! C’était lui!
J’ai bien reconnu ses yeux! (bis)

3. Puis il m’adressa ces mots :
« Marie, ne me retiens pas;
Va plutôt dire à Thomas
Que je le verrai bientôt.
Dis aussi à tous mes frères
De m’attendre en Galilée;
Là je les retrouverai
Avant de quitter la terre! » (bis)

Malheureusement, je ne trouve pas de vidéo de ce chant sur l'internet. DÉSOLÉ

Ce chant se trouve sur le CD intitulé: Printemps de Dieu