vendredi 7 octobre 2022

Le Rosaire restructuré

 Le Rosaire restructuré

Photo prise aujourd'hui même, en ce 7 octobre 2022

Le dernier mystère, en bas, à droite : Le noces de Cana

Aujourd'hui, en ce 7 octobre 2022, l'Église célèbre la mémoire de la Bienheureuse Vierge Marie du Rosaire, (appelée autrefois "Notre-Dame du Rosaire").

Le mois d'octobre est aussi appelé le "mois du rosaire", ce qui fait de ce mois, le second mois marial de l'année, après le mois de mai, bien sûr.

Nous vivons à une époque où le Rosaire a été changé dans sa structure par saint Jean-Paul II. Ce geste du pape Jean-Paul II est selon moi "révolutionnaire". À mes yeux, il fallait du cran, mais surtout beaucoup d'inspiration venue d'en haut, pour changer ainsi la stucture du rosaire qui, depuis des siècles (1) était constitué de quinze dizaines réparties en trois catégories : les mystères joyeux, les mystères douloureux et les mystères glorieux. 

Le pape Jean-Paul II a introduit cinq autres dizaines formant ainsi une autre catégorie : les mystères lumineux. Ces mystères sont tirés de la vie publique de Jésus, et donc de la partie la plus étendue des évangiles. Dans sa lettre apostolique sur le Rosaire (2), saint Jean-Paul II nous fait comprendre la raison de ce changement historique. Il affirme que le Rosaire est ESSENTIELLEMENT UNE PRIÈRE CHRISTOLOGIQUE, et donc centrée sur le Christ. Avant d'être une prière mariale, le Rosaire est une prière christologique. C'est la vie de Jésus que nous sommes invités à contempler par le Rosaire, en voyant les épisodes de la vie de Jésus à travers les yeux et le coeur de Marie, sa tendre mère. 

Si tel est le cas, le pape a eu raison de se poser la question suivante : comment se fait-il que dans la structure du Rosaire qui avait cours jusqu'alors, nous passions directement du cinquième mystère joyeux, où Jésus avait douze ans, aux mystères douloureux qui eurent lieu à la fin de la vie de Jésus ? On laissait ainsi de côté la très grande partie de la vie de Jésus que nous connaissons : sa vie publique. Il a donc institué les mystères lumineux : le baptême de Jésus, les noces de Cana, Jésus qui annonce le Royaume et la repentance, la Transfiguration et l'Eucharistie. Mais le pape nous invite à ajouter tous les mystères de la vie de Jésus que nous désirons, étant donné que le Rosaire a pour but de former Jésus en nous par l'intercession de la Vierge Marie.  

Sur la photo mise au début du présent blogue, vous pouvez contempler la magnifique étole que les membres de ma famille m'ont donnée à l'occasion de mon vingt-cinquième anniversaire d'ordination presbytérale (sacerdotale). Je suis heureux de voir que les mystères joyeux y sont représentés en grand nombre, ainsi que les mystères douloureux. Les mystères glorieux sont représentés par la descente du Saint-Esprit sur les apôtres et la Sainte Vierge, ainsi que par le couronnement de Marie Reine du ciel et de la terre. Les mystères lumineux y sont aussi représentés grâce aux noces de Cana. 

Profitons de ce mois marial pour demander à Marie de prier pour nous afin que nous devenions de meilleurs disciples de Jésus. La prière du Rosaire est un moyen prévilégié pour former Jésus en nous. Sortons donc notre chapelet et prions-le. 

JOYEUX MOIS D'OCTOBRE !


(1) Pour connaître l'origine et l'histoire du Rosaire, voir : 

https://www.chapellenotredamedelamedaillemiraculeuse.com/rosaire/histoire-du-rosaire/ 

(2)

https://www.vatican.va/content/john-paul-ii/fr/apost_letters/2002/documents/hf_jp-ii_apl_20021016_rosarium-virginis-mariae.html


jeudi 6 octobre 2022

"Carlo Acutis un GEEK au paradis"

 "Carlo Acutis un GEEK au paradis" 



Bonjour à vous !

Si vous êtes catholiques, vous avez probablement entendu parler du jeune Carlo Acutis. Il est maintenant Bienheureux, c'est à dire qu'il a été béatifié le 9 octobre 2020. Pour être béatifié, le futur Bienheureux doit donner à l'Église une preuve tangible de sa sainteté en répondant aux prières de quelqu'un par un miracle qu'il obtient de Dieu. On dit communément que le Bienheureux a fait un miracle, mais il est plus juste de dire qu'il a obtenu de Dieu un miracle. Or ce miracle est le signe pour l'Église, de la qualité extraordinaire de la vie chrétienne du Bienheureux. En obtenant de Dieu un second miracle, le Bienheureux est alors canonisé et reconnu comme saint par l'Église. Le pape engage alors son infaillibilité et assure à tout le peuple de Dieu que le Bienheureux est au ciel et qu'il peut désormais être considéré comme un saint. 

Carlo, mort à 15 ans, peut grandement aider jeunes et moins jeunes à désirer la sainteté et même à l'atteindre. Si vous désirez connaître ce jeune saint qui est tout à fait de notre temps, je vous conseille fortement le livre du Père Will Conquer, intitulé : "Carlo Acutis, un GEEK au paradis". Le Père Conquer a un magnifique don d'écriture. Dès les premières pages du livre, j'ai été impressionné par l'intelligence et la perspicacité de ce jeune prêtre et auteur. J'ai même voulu le connaître un peu mieux, ce qu'il est possible de faire, grâce à l'internet. Il existe sur le web, quelques vidéos sur ce prêtre, Voir, ci-dessous, une de ces interviews, qui a été filmée avant que Carlo soit béatifié.  

Nous recevrons chez nous en paroisse, du 14 au 16 avril 2023, l'exposition des miracles eucharistiques que le jeune Carlo a répertoriés au fil des ans. 


Père Will Conquer. 1,095 views1K views. Premiered Jul 3, 2020. 28. Dislike. Share. Save. KTOTV. KTOTV. 621K subscribers. Subscribe.
YouTube · KTOTV · 3 juill. 2020


mercredi 5 octobre 2022

Nouveau départ

 Nouveau départ  

Le 26 septembre dernier, je mettais sur le web le blogue suivant : "Certains baptêmes : un non-sens" (1). J'avais dit que nous ferions les choses différemment au point de vue pastoral, dans le cas des adultes qui demandent le baptême pour leurs enfants. Nous commençons ce soir à appliquer la nouvelle formule que j'ai expliquée dans le blogue en question. 

Je suis toujours étonné de constater à quel point la Parole de Dieu tombe pile. La première lecture de la messe d'aujourd'hui semble avoir été choisie spécialement pour conforter notre équipe pastorale qui désire de tout coeur faire du nouveau dans la vigne du Seigneur, pour le bien de son peuple. 

Dans le blogue du 26 septembre, je dénonçais ce que j'appelais une "mascarade". Saint Paul, dans la première lecture de la messe d'aujourd'hui, dénonce un comportement de l'apôtre Pierre, qu'il qualifie de "comédie". Dans le cas présent, les mots "mascarade" et "comédie" ont le même sens : il s'agit de ne pas être honnête envers Dieu, envers les autres et envers soi-même. Voici un extrait de la première lecture de la messe de ce jour : 

5 OCTOBRE 2022

 mercredi, 27ème Semaine du Temps Ordinaire — Année Paire


PREMIÈRE LECTURE


Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Galates 
(Ga 2, 1-2.7-14)

  Mais quand Pierre est venu à Antioche,
je me suis opposé à lui ouvertement,
parce qu’il était dans son tort.
    En effet, avant l’arrivée de quelques personnes de l’entourage de Jacques,
Pierre prenait ses repas avec les fidèles d’origine païenne.
Mais après leur arrivée,
il prit l’habitude de se retirer et de se tenir à l’écart,
par crainte de ceux qui étaient d’origine juive.
    Tous les autres fidèles d’origine juive jouèrent la même comédie que lui,
si bien que Barnabé lui-même se laissa entraîner dans ce jeu.
    Mais quand je vis que ceux-ci ne marchaient pas droit
selon la vérité de l’Évangile,
je dis à Pierre devant tout le monde :
« Si toi qui es juif,
tu vis à la manière des païens et non des Juifs,
pourquoi obliges-tu les païens
à suivre les coutumes juives ? »

            – Parole du Seigneur.


(1) https://dieumajoie.blogspot.com/2022/09/certains-baptemes-un-non-sens.html


dimanche 2 octobre 2022

Essayez de ne pas pleurer

 Essayez de ne pas pleurer 

Essayez de ne pas pleurer en voyant autant d'amour et de talent :

It's always been a dream of pianist Jon Courtenay's to perform at the ultimate home of variety - The London Palladium, and this audition ...
YouTube · Britain's Got Talent · 18 avr. 2020

Ce cher monsieur Courtenay a gagné la compétition en 2020. 

jeudi 29 septembre 2022

Prière à saint Michel Archange

 Prière à saint Michel Archange 

Aujourd'hui l'Église célèbre la fête des archaanges Michel, Gabriel et Raphaël. Le 15 avril

29 SEPTEMBRE 2022

 Saint Michel, Saint Gabriel et Saint Raphaël, Archanges —
Fête


LECTURES DE LA MESSE

PREMIÈRE LECTURE


« Michel, avec ses anges, dut combattre le Dragon » (Ap 12, 7-12a)

Lecture de l'Apocalypse de saint Jean

Il y eut un combat dans le ciel :
Michel, avec ses anges, dut combattre le Dragon.
Le Dragon, lui aussi, combattait avec ses anges,
    mais il ne fut pas le plus fort ;
pour eux désormais, nulle place dans le ciel.
    Oui, il fut rejeté, le grand Dragon,
le Serpent des origines,
celui qu’on nomme Diable et Satan,
le séducteur du monde entier.
Il fut jeté sur la terre,
et ses anges furent jetés avec lui.
    Alors j’entendis dans le ciel une voix forte,
qui proclamait :
« Maintenant voici le salut,
la puissance et le règne de notre Dieu,
voici le pouvoir de son Christ !
Car il est rejeté, l’accusateur de nos frères,
lui qui les accusait, jour et nuit,
    devant notre Dieu.
    Eux-mêmes l’ont vaincu par le sang de l’Agneau,
par la parole dont ils furent les témoins ;
détachés de leur propre vie,
ils sont allés jusqu’à mourir.
    Cieux, soyez donc dans la joie,
et vous qui avez aux cieux votre demeure ! »


L'archange saint Michel, est un des plus grands et puissants défenseurs du peuple de Dieu, de la Sainte Église. 

Vous connaissez probablement la prière du pape Léon XIII à saint Michel archange:   

"Saint Michel archange, défendez-nous dans le combat, soyez notre secours contre la malice et les embûches du démon. Que Dieu exerce sur lui son empire, nous vous le demandons en suppliant. Et vous, prince de la Milice Céleste, repoussez en enfer par la force divine Satan et les autres esprits mauvais qui rôdent dans le monde en vue de perdre les âmes. Ainsi soit-il."

Au Québec, cette prière est un peu différente, mais elle a le même contenu.  

Saint Michel archange,
défendez-nous dans le combat
et soyez notre protecteur
contre la méchanceté
et les embûches du démon.
Que Dieu lui commande,
nous vous en supplions,
et vous, prince de la milice céleste,
par le pouvoir divin qui vous a été confié,
précipitez au fond des enfers,
Satan et les autres esprits mauvais
qui parcourent le monde pour la perte des âmes.

Ainsi soit-il!

Vendredi Saint dernier (15-042022), en après-midi. le pape François a été interviewé par la journaliste Lorena Bianchetti. Il a été question du diable dans la première partie de l'entrevue et à la toute fin. Voici ces extraits que j'ai traduits de l'entrevue que j'ai mise au bas du présent blogue : (1)

" Le démon est le mal, sans rien de bon ; disons qu'il est comme le mal absolu. Il est celui qui s'est rebellé contre Dieu totalement."   

" Il y a des gens qui disent que je parle trop du démon. Mais c'est une réalité. Moi j'y crois, vous savez. Certains disent que c'est un mythe. Non. Je leur dis : "Toi va avec le mythe, moi je vais avec la réalité." 

" La prière de Léon XIII, je la prie tous les jours, le matin, tous les jours. pour qu'il m'aide à vaincre le diable. À celui qui me dirait : "Mais ma Sainteté, vous avez étudié, vous êtes pape et vous croyez encore au diable !" Je lui répondrais "Oui, mon cher, j'y crois, j'y crois. J'ai peur de lui. C'est pour cela que je dois tellement me défendre." 

SAINT MICHEL APPARAÎT AU PAPE LEON XIII [IN BREVIS N°7]

 
Certains papes ont eu des visions mystiques, c'est le cas du pape Léon XIII qui a vu en extase l'Archange Saint Michel chassait des démons.
YouTube · Oméga Vidéo · 26 avr. 2022

È questo il titolo dell'intervista esclusiva rilasciata da Papa Francesco a Lorena Bianchetti, conduttrice di "A Sua Immagine", ...
Facebook · Il Giornale Di Caivano · 17 avr. 2022 

lundi 26 septembre 2022

Certains baptêmes : un non-sens

  Certains baptêmes : un non-sens 

Je suis heureux d'écrire ce blogue alors que nous fêtons au Canada, les Saints Martyrs Canadiens, ces huit hommes qui ont donné leur sang pour que la foi chrétienne naisse et grandisse en Amérique du Nord. (voir le blogue précédent)

Le thème que j'aborde aujourd'hui ne sera pas une absolue nouveauté pour certains d'entre vous. J'ai abordé se thème de différentes façons dans le passé, car il me tient vraiment à coeur. Les réflexions que je vous partage aujourd'hui, sont le fruit d'une grande souffrance que j'expérimente depuis de nombreuses annnes en tant que prêtre. 

Je considère qu'il n'y a rien de plus éprouvant et de plus déprimant que de faire des choses qui n'ont plus de sens à nos yeux. Quand cela se produit, nous devons avoir l'honnêteté de nous demander pourquoi nous continuons d'agir ainsi. 

Les Québécois de souche qui demandent le baptême pour leurs enfants, ne savent absolument pas, pour la plupart, ce qu'ils demandent. Ils n'ont pas du tout l'idée que :
- le baptême a rapport avec la vie, 
- que le baptême est le début d'une vie nouvelle, 
- et que notre baptême doit gouverner notre vie de tous les jours, jusqu'à notre dernier souffle. 

C'est ce que veut nous faire comprendre la Première lettre de saint Pierre Apôtre dans la Bible : 

"Le baptême ne purifie pas de souillures extérieures, mais il est l'engagement envers Dieu d'une conscience droite et il sauve par la résurrection de Jésus Christ." (1 Pierre 3, 21)

La grande majorité des jeunes couples québécois qui demandent le baptême pour leurs enfants, ne connaissent presque rien de Jésus Christ, ne croient pas qu'il soit Dieu et ne croient pas en sa résurrection. Et ils demandent le baptême. Plusieurs prêtres considèrent qu'il y a dans cette demande, quelque chose qui s'apparente à de la magie. C'est un peu comme si ces jeunes parents avaient la vague idée que le baptême était quelque chose d'important pour leur enfant et que cela leur apportait une certaine protection. 

- " Mais le baptême est un engagement envers Dieu " nous dit l'apôtre Pierre. Le baptisé ou la baptisée s'engage envers Dieu pour toute sa vie. L'enfant, par la bouche de ses parents et marraines, s'engage à vivre selon l'enseignement de Jésus le Christ, tous les jours de sa vie. Le baptême est un "engagement". 

- Et c'est "l'engagement d'une conscience droite", nous dit aussi l'apôtre Pierre. Et c'est là où le bât blesse (1), dans mon cas, depuis de nombreuses années. Le baptême est un geste de foi car il s'agit d'un sacrement, un sacrement de la foi. Le prêtre, ou le diacre, juste avant de baptiser, demande SOLENNELLEMENT aux parents s'ils veulent que leur enfant soit baptisé dans la foi de l'Église. Et les parents répondent solennellement : "OUI". Mais nous savons très bien, nous les prêtres, que la très grande majorité de ces jeunes couples ne nous disent pas la vérité quand ils répondent aux trois questions que nous leur posons sur la foi : 

3Profession de foi

Le prêtre demande aux parents et parrains une triple profession de foi

 Croyez-vous en Dieu le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre?

      Parents et parrains : Je crois.

Croyez-vous en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur, qui est né de la Vierge Marie, a souffert la passion, a été enseveli, est ressuscité d'entre les morts, et qui est assis à la droite du Père?
      Parents et parrains : Je crois.

Croyez-vous en l'Esprit Saint, à la Sainte Église catholique, à la communion des saints, au pardon des péchés, à la résurrection de la chair, et à la Vie éternelle?
      Parents et parrains : Je crois.


Ils répondent "oui" alors que dans leur coeur, c'est "non". Je le sais parce que j'ai à quelques reprises demandé à des groupes de jeunes adultes qui demandaient un sacrement, s'ils pensaient que Jésus est Dieu. Et dans un groupe de quinze personnes, quatorze sur quinze répondaient un "non" catégorique : "Non, il n'est pas Dieu."

Un de mes confrères m'a rapporté ces jours-ci les propos que lui a tenus un prêtre de Montréal. Ces propos m'ont beaucoup touché car je me les suis dits plusieurs fois ces dernières années. Le prêtre en question a dit à mon confrère : "Ces gens nous mentent, et ils savent que nous savons qu'ils nous mentent". Cela est très grave car ils font alors de nous des complices : ils nous rendent complices de cette mascarade. Car il s'agit véritablement d'une "MASCARADE" (2)

Je ne serai plus dorénavant complice de cette mascarade. Si cela ne fait rien à ces jeunes couples d'agir avec une conscience qui n'est pas droite, moi, cela me fait quelque chose. En conscience, je ne peux plus jouer à ce jeu, car malheureusement, il ne s'agit pas d'un jeu, mais de la vie éternelle. 

Je me dis, pour me consoler, que ces jeunes couples agissent plus par ignorance que par malice, mais cela est pour moi une bien piètre consolation. 

J'accueillerai dorénavant avec beaucoup d'amour les jeunes couples qui demanderont le baptême pour leurs enfants. Je leur dire que je me réjouis de cette demande, mais que je pense sérieusement qu'ils ne comprennent pas la beauté, la grandeur et la profondeur de cette demande. Je leur dirai que je ferai tout mon possible pour qu'ils comprennent tout cela, mais que cela prendra du temps. Ce temps, je l'emploierai à leur faire vivre des expériences qui les amèneront à découvrir la beauté de la foi chrétienne et, je l'espère, à vivre une rencontre avec Dieu. Le pape Jean-Paul II, lors de son passage au Canada, et plus précisément à Montréal, nous a posé cette question essentielle et magnifique : 

" Chers frères et soeurs du Québec, du Canada, qu'en est-il de votre rencontre avec le Dieu vivant ?" (3)
 
C'est donc signe qu'on peut rencontrer Dieu. 

Je veux passer le peu d'années qu'il me reste à vivre sur cette terre, à aider mes concitoyens à vivre une expérience de Dieu, à réaliser que Dieu n'est pas une idée, mais une Personne qui nous aime infiniment et qui veut continuellement entrer en relation avec nous. 

Voilà mon projet de vie pour les dix prochaines années. 

Je prie l'Esprit Saint de me venir en aide, pour que je puisse réaliser un tant soit peu, ce magnifique désir. 

Voici, ci-dessous, un extrait du film intitulé : "Robe noire".

Robe noire (film)

 Synopsis 

Vers 1634, installés dans une mission qui deviendra la ville de Québec, des Jésuites tentent, sans beaucoup de succès, de convertir les Algonquins au christianisme. Le gouverneur Samuel de Champlain envoie un jeune prêtre, le Père Laforgue qui sait parler en langues indiennes, établir des contacts avec les Hurons dans un lointain village. Il est accompagné de guides algonquins qui le surnomment très vite "robe noire" car il porte en permanence sa soutane de prêtre. Le groupe est également accompagné d’un aide laïc.

(Tiré de : https://fr.wikipedia.org/wiki/Robe_noire_(film))