mercredi 22 mai 2024

MARCHONS POUR NOS ENFANTS

 MARCHONS POUR NOS ENFANTS

AU NOM DE NOTRE FOI

" Il les créa homme et femme." (Livre de la Genèse, chapitre 1, verset 27)

Cher lecteur, chère lectrice, 

Tel qu'annoncé dans mon blogue du 11 mai dernier, les personnes qui sont contre le fait que l'on présente l'idéologie du genre dans les écoles primaires et secondaires car cela ne peut qu'influencer gravement la psychologie de nos jeunes, sont invitées à manifester dans la rue samedi qui vient, le 25 mai. Vous avez les détails sur l'affiche mise au début de ce blogue.

J'ai réussi à me libérer pour samedi et je suis très heureux de pouvoir manifester démocratiquement pour défendre le droit de nos jeunes à avoir une information juste et impartiale. C'est en famille que les jeunes doivent recevoir l'information sur des sujets aussi graves que l'idéologie du genre. Comme j'aimerais que de nombreux croyants se déplacent samedi pour manifester au nom de leur foi et de la vérité ! 

Jésus devant Pilate a exprimé en des mots très frappants la raison de sa venue sur cette terre: "Moi, je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci: rendre témoignage à la vérité. Quiconque appartient à la vérité écoute ma voix." (Jn 18, 37)

En terminant, voici ce que pense un journaliste en France sur le droit de l'Église de manifester :

"Pour autant, ce serait l’honneur de l’Église que de mobiliser et se mobiliser pour défendre l’enfant et ses droits… dès la conception, droit à vivre, et droit le plus possible à une famille, à un père et une mère, dans le respect de son identité propre, qui ne saurait se réduire à un « projet vaguement parental », dans la diversité des goûts et des situations, des modes !" (1)

En espérant vous voir nombreux samedi devant l'édifice du cabinet de monsieur François Legault.


(1)https://www.la-croix.com/Debats/Courrier/Eglise-manifestations-Manifester-reste-possibilite-saurait-etre-interdite-lEglise-2019-09-24-1201049603


mardi 21 mai 2024

IL AURAIT SUFFI

IL AURAIT SUFFI

Mon frère est un poète. 

Il m'a envoyé un texte qu'il vient d'écrire. 


IL AURAIT SUFFI

Il aurait suffi d’un peu plus d’amour pour que se taisent les tanks, les canons, les bombes et les fusils…

Il aurait suffi d’un peu plus de pardon pour transfigurer la rancune et l’indifférence pour qu’enfin les ennemis se parlent et se pardonnent…

Il aurait suffi d’un peu plus de lumière dans les regards et de clarté dans les esprits pour éviter les décisions à sens unique…

Il aurait suffi d’un peu plus de sacrifices et de privations pour nourrir les enfants qui meurent de faim et de malnutrition…

Il aurait suffi d’un peu plus de compassion et d’empathie pour protéger les migrants et sécuriser leur passage…

Il aurait suffi d’ouvrir un peu plus grande la porte de la maison de notre cœur pour qu’entrent, se lavent, mangent et couchent les sans- abri…

Il aurait suffi d’un peu plus d’imagination et de folie pour trouver des réponses qui satisfassent toutes les parties…

Il aurait suffi d’un peu plus d’humilité et de douceur pour donner raison à ceux et celles qui proposent une meilleure et plus pacifique solution que la nôtre…

Il aurait suffi de si peu de choses pour changer le monde…

Il aurait suffi ...  Hélas… nous avons failli...

                                                                              Luc Simard


lundi 20 mai 2024

20 mai 2024 : Marie Mère de l'Église

20 mai 2024 : Marie Mère de l'Église 

Au lendemain de la Pentecôte, l'Église célèbre Marie Mère de l'Église. Quelle bonne idée! (1) Hier nous célébrions la naissance de l'Église et aujourd'hui nous en célébrons la mère. C'est le pape Paul VI qui, le 21 novembre 1964, à la clôture de la troisième session du Concile Vatican II, qui nous donné le document le plus important, celui sur l'Église, a solennellement déclaré que Marie est la MÈRE DE L'ÉGLISE. 

DE L’ALLOCUTION DU BIENHEUREUX PAPE PAUL VI, LORS DE LA CLÔTURE DE LA TROISIÈME SESSION DU CONCILE VATICAN II


Considérant les rapports étroits entre Marie et l’Église, c’est pour sa gloire et pour notre réconfort que nous proclamons la Très Sainte Vierge Marie Mère de l’Église, c’est-à-dire de tout le peuple de Dieu, aussi bien des fidèles que des pasteurs, que nous l’appelons Mère très aimante ; et nous voulons que, dorénavant, avec ce titre si doux, la Vierge soit encore davantage honorée et invoquée par tout le peuple chrétien.

Il s’agit d’un titre, Vénérables Frères, qui n’est pas nouveau pour la piété des chrétiens – c’est même de préférence sous ce nom de Mère que les chrétiens et toute l’Église aiment invoquer Marie. Ce titre, en vérité, appartient à l’authentique substance de la dévotion à Marie, trouvant sa justification dans la dignité même de la Mère du Verbe incarné.

De même que la maternité divine est le fondement de la relation spéciale de Marie avec le Christ et de sa présence dans l’économie du salut opéré par le Christ Jésus, de même elle constitue le fondement principal des rapports entre Marie et l’Église, car elle est Mère de Celui qui, depuis le premier instant de l’Incarnation dans son sein virginal, s’est uni, en tant que chef, son Corps mystique qui est l’Église. Marie, donc, en tant que Mère du Christ, est Mère aussi de tous les pasteurs et fidèles, c’est-à-dire de l’Église.

C’est donc l’âme pleine de confiance et d’amour filial que nous levons les yeux vers elle, malgré notre indignité et notre faiblesse. Elle, qui nous a donné avec Jésus la source de la grâce, ne manquera pas de secourir l’Église alors que, dans l’abondance des dons du Saint-Esprit, l’Épouse du Christ s’adonne avec un nouvel élan à sa mission de salut.

Et notre confiance est encore ravivée et renforcée lorsque nous considérons les liens très étroits qui lient notre Mère du ciel au genre humain. Dans toute la richesse des prérogatives admirables dont Dieu l’a dotée pour la rendre digne d’être la Mère du Verbe incarné, elle n’en est pas moins toute proche de nous. Fille d’Adam comme nous, et donc notre sœur par le lien de la nature, elle est cependant la créature préservée du péché originel à cause des futurs mérites du Sauveur, et qui, aux privilèges qu’elle a obtenus, joint la vertu personnelle d’une foi totale et exemplaire, méritant l’éloge évangélique : « Bienheureuse, toi qui as cru. »

Durant sa vie terrestre, elle a réalisé la figure parfaite du disciple du Christ, miroir de toutes les vertus, et elle a incarné les béatitudes évangéliques proclamées par le Christ. C’est pourquoi en elle toute l’Église, dans son incomparable variété de vie et d’œuvres, atteint la plus authentique forme de l’imitation parfaite du Christ.

RÉPONS

R/ L’Esprit Saint est venu en Marie :
la Puissance du Très-Haut l’a prise sous son ombre.

Celle qui fut associée à la passion de son Fils,
il l’a comblée aussi pour qu’elle soit la Mère des rachetés.

Gloire au Père.

ORAISON

Dieu, Père de toute miséricorde, ton Fils unique, cloué sur la croix, a voulu que la bienheureuse Vierge Marie, sa mère, soit aussi notre mère ; accorde à ton Église, soutenue par son amour, la joie de donner naissance à des enfants toujours plus nombreux, de les voir grandir en sainteté et d’attirer à elle toutes les familles des peuples. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur, qui vit et règne avec toi dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu, pour les siècles des siècles.


(1)https://www.vatican.va/content/paul-vi/it/speeches/1964/documents/hf_p-vi_spe_19641121_conclusions-iii-sessions.html, nos. 29-35.


dimanche 19 mai 2024

Étranges coïncidences

  Étranges coïncidences

Crucifix dans la Chapelle d'adoration eucharistique Carlo Acutis

Une de nos paroissiennes nommée Louise, est une des personnes qui se sont engagées à venir adorer une heure par semaine en notre chapelle d'adoration. Depuis quelques jours, elle pense beaucoup à la Sainte Face de Jésus, telle qu'on peut la contempler sur le Saint Suaire de Turin. 

La Sainte Face sur le Saint Suaire

Alors qu'elle était dans la chapelle d'adoration et qu'elle pensait à la Sainte Face, ses yeux se sont posés sur le ventre de Jésus sur le Crucifix et il lui a semblé voir la Face de Jésus. 


PENTECÔTE 2024

 PENTECÔTE 2024


La Pentecôte que nous vivons cette année est la plus belle de ma vie. Je n'ai jamais réalisé aussi bien que cette année l'importance de cette fête ou plutôt de cette solennité.

J'ai toujours su que la solennité de la Pentecôte clôture le Temps Pascal. Mais le Verbe clôturer n'exprime pas très bien l'importance de la Pentecôte. Il vaut mieux dire que la Pentecôte parachève ou accomplit (pour employer un mot cher à Jésus) le Mystère Pascal. Tant que les trois Personnes de la très sainte Trinité ne se sont pas impliquées personnellement et de façon extraordinaire pour notre salut, la Pâque c'est-à-dire le passage de la Mort à la Vie ne pouvait être réalisé. Le premier à avoir payé de sa Personne le prix de notre salut est Dieu le Père. Comme il a dû souffir intérieurement de voir son Fils éternel mourir sur une croix pour nous sauver ! On dit que Marie au pied de la Croix est la Reine des martyrs. Ce jour-là, la prophétie du vieillard Siméon s'est réalisée : un glaive a transpercé son âme. Les douleurs de l'esprit sont souvent plus grande que les douleurs physiques. Oui, notre Père du ciel est le premier à avoir souffert terriblement lors de la Passion de son Fils. 

Je n'ai pas besoin d'expliquer ou de développer le fait que Jésus ait payé de sa Personne le prix de notre salut. Quant à l'Esprit Saint, il paiera le prix de notre salut jusqu'à la fin des temps car il n'est jamais retourné au ciel. Il est parmi nous jusqu'à la fin du monde. On parle de lui dès les premiers mots de la Bible. On nous dit que lors du chaos originel, l'esprit planait sur les eaux. Et à partir de ce moment l'ordre extraordinaire a commencé à régner dans l'univers. Or depuis 2000 ans, l'Esprit plane sur notre terre. Ce matin en allant déjeuner, je voyais pas la fenêtre des goélands virevolter dans les cieux. C'était l'image de l'Esprit Saint qui plane au dessus de notre territoire comme il plane partout sur la terre. Or lui aussi, il paye de sa Personne notre salut. Car nous refusons tous ses inspirations divines. Il y a même des êtres humains qui se ferment complètement à ses inspirations. C'est ce que Jésus a appelé les "péchés contre l'Esprit Saint" qui ne pourront pas être pardonnés. Mais nous pêchons tous de façon plus ou moins grande. Et nos péchés attristent l'Esprit Saint. Le grand saint Paul nous dit : "N'attristez pas le Saint Esprit de Dieu, qui vous a marqués de son sceau en vue du jour de votre délivrance" (Éphésiens 4, 30). 

On dit souvent que la Pentecôte est le début de l'Église et c'est tout à fait vrai. Le mot "église" vient du mot "ecclesia" qui veut dire "assemblée". Le jour de la Pentecôte, les disciples de Jésus étaient rassemblés autour de la Vierge Marie, dans l'attente de la Force qui viendra d'en haut, selon la promesse de Jésus faite 10 jours auparavant. Ce sont ces personnes rassemblées qui ont reçu l'Esprit Saint. 

"Mais l’effusion de l'Esprit à Pentecôte les saisit tous ensemble, réunis dans la même maison. Et cela est capital : L’Esprit remplit « toute la maison » et de cette plénitude chacun a sa part… Livrons-nous à l’Esprit de la manière qu’il voudra. Mais sachons d’avance que tout nous vient, visiblement et invisiblement, de la maison Église, et que rien ne nous est donné que pour le bien commun."   (Georgette Blaquière, L'évangile de Marie, pp. 165-167) 

JOYEUSE PENTECÔTE À TOUS !
 
 

Une multitude de dons !

 Une multitude de dons !  

I was playing in a train station when suddenly a young boy asks me to play « Another Love » but I didn't expect that he can sing so well ...

Nous vivons la PENTECÔTE 2024. 

JOYEUSE PENTECÔTE À TOUS !

Le cardinal Raniero Cantamessa nous dit ceci à propos de l'Esprit Saint : 

"Selon saint Augustin, son nom propre n’est pas à proprement parler «Saint-Esprit». Le Père et le Fils sont également saints et également esprit! Son nom distinctif est plutôt celui de «Don». Dans la Trinité, il est le don que le Père fait de lui-même au Fils et que le Fils fait de lui-même au Père. Dans l’histoire du salut, il est le don que le Père et le Fils font ensemble aux croyants et que nous appelons «grâce»." (1)

Le Saint-Esprit étant "DON", il est dans sa nature de faire de dons, des cadeaux. Nous avons tous entendu parler, je pense, des sept dons du Saint-Esprit. Mais tout don, selon moi, vient du Saint-Esprit. Le Père et le Fils sont dans la gloire du ciel Mais l'Esprit Saint que le Père et le Fils ont envoyé sur la terre, se promène partout sur la planète et distribue ses dons et ses charismes. Les charismes sont des dons spirituels qu'une personne ne reçoit pas pour elle-même mais pour en faire profiter les autres. 

Je m'émerveille des dons que l'Esprit Saint fait aux gens. Par exemple, qu'il est beau le don que l'Esprit Saint a donné au jeune garçon sur la vidéo ci-dessus. Et que dire du don que le pianiste a reçu ? Tous ces dons rendent notre vie plus belle et plus joyeuse. 

Nous sommes habitués à parler de dons spirituels conférés par l'Esprit Saint. Mais tout don qui est beau et qui émerveille l'âme, vient sûrement de l'Esprit Saint. J'aime beaucoup ce passage du Livre de l'Exode, dans la Bible

Moïse dit aux fils d’Israël : « Voyez : Le Seigneur a appelé par son nom Beçalel, fils d’Ouri, fils de Hour, de la tribu de Juda. Il l’a rempli de l’esprit de Dieu : sagesse, intelligence, savoir, en toute sorte d’ouvrages, pour concevoir des œuvres d’art et les réaliser avec l’or, l’argent, le bronze, pour tailler les pierres à sertir, sculpter sur bois et pour exécuter toute œuvre d’art. Il a mis en son cœur le don de transmettre le savoir, comme en celui d’Oholiab, fils d’Ahisamak, de la tribu de Dane. Il a rempli leur cœur de sagesse pour exécuter tout le travail du ciseleur, du brodeur, du brocheur de pourpre violette et pourpre rouge, cramoisi éclatant et lin, ainsi que le travail du tisserand. Ce sont des artisans de toute sorte, de véritables artistes." (Exode 35, 30- 35)

MERCI ESPRIT SAINT, TOI, LE DON DE DIEU !

Jésus a dit un jour : "Si tu savais le don de Dieu." (Jn 4, 10)


(1) 

9 mai 2024 — Le Verbe: Selon saint Séraphin de Sarov, la véritable fin de la vie des chrétiens est d'acquérir l'Esprit Saint. Néanmoins, pour plusieurs, le ...


samedi 18 mai 2024

Testament spirituel d'une paroissienne

 Testament spirituel d'une paroissienne

BÉRUBÉ, Marie-Suzette (née Beaulieu)
1925-2024

Demain nous clôturerons le Temps Pascal par la solennité de la Pentecôte. Aujourd'hui, en ce magnifique samedi de mai, j'ai présidé deux funérailles. Dans les deux cas, il s'agissait des funérailles de deux dames de 98 ans, deux excellentes paroissiennes. Quelle belle façon de clore le Temps Pascal en voyant deux de nos amies quitter cette terre pour rejoindre le Dieu qu'elles ont tant aimé et si bien servi !

Une de ces deux dames est Marie-Suzette Beaulieu Bérubé, Marie-Suzette est une des personnes qui étaient présentes lors de la fondation du groupe de prière L'Exode, dans la paroisse La Purification-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie, à Repentigny. Elle a participé à ce groupe pendant de nombreuses années et le groupe se réunit encore aujourd'hui une fois par semaine. Voilà un très beau fruit de l'Esprit Saint. 

Vous aurez une bonne idée de la valeur spirituelle de cette femme lorsque vous entendrez le testament spirituel qu'elle a composé il y a de cela 24 ans (c'est ce que j'appelle une "femme prévoyante ") et qui a été lu au début des funérailles par son amie Simone qui fait toujours partie du groupe de prière L'Exode

Dès le début de mon homélie, j'ai demandé à son fils la permission de mettre ce testament spirituel sur mon blogue. La pemission m'a été accordée. Voici donc ce "testament spirituel :   


C'est une très bonne idée d'écrire son "Testament spirituel" avant de quitter cette terre. J'ai écrit le mien il y a de cela une douzaine d'années. Je l'ai même mis sur YouTube. Le voici, si cela vous intéresse

... Yeux de l'Amour ... Les Yeux de l'Amour. 3.8K views · 11 years ago ...more. Guy Simard. 43.
YouTube · Guy Simard · 8 nov. 2012