dimanche 8 avril 2018

Miséricorde: " Paul Apostle of Christ "

Miséricorde: “Paul Apostle of Christ”
Résultats de recherche d'images pour « Paul Apostle of Christ » 

Nous vivons aujourd’hui le Dimanche de la Miséricorde divine, institué par le pape Jean-Paul II lors du Grand Jubilé de l’an 2000, alors qu’il canonisait Sœur Faustine lors du deuxième dimanche de Pâques. Jean-Paul II est lui-même décédé lors du Dimanche de la Miséricorde Divine de l’année 2005. Comment ne pas voir en cela une délicatesse de Jésus Ressuscité à l’endroit de son représentant sur terre dans le but de le remercier d’avoir exaucé son désir que le deuxième dimanche de Pâques devienne le Dimanche de la Miséricorde divine, désir que Jésus avait explicitement révélé à Sœur Faustine. Je pense que Jésus est venu chercher son digne serviteur en la vigile de la fête de la Miséricorde divine pour le remercier aussi d’avoir écrit une merveilleuse encyclique sur le plus beau des attributs divins: l’encyclique « Dives in Misericordia » (« Riche en Miséricorde »). L’encyclique, en français, s’intitule: La Miséricorde divine (1).

L'évangile qui est proclamé en ce jour est le même durant le cycle des trois années (années A, B et C). Il s'agit de deux apparitions du Ressucité. La  première de ces apparitions a lieu le soir même de Pâques alors que Jésus institue le sacrement de la réconciiation pour la rémission des péchés. La deuxième apparition a lieu huit jours plus tard, un dimanche là aussi. Ce jour-là, Jésus a  exercé de façon merveilleuse sa Miséricorde envers l'apôtre Thomas qui ne croyait pas ses amis qui lui avaient dit avoir vu Jésus Ressucité. Ce soir-là, Jésus, dans sa Miséricorde, a obéi aux exigences très claires que Thomas avait posées s'il devait croire en la résurrection de son Maître. Ces exigences sont les suivantes: il lui fallait voir la marque des clous et metttre ses doigts à l'endroit des clous et sa main dans le côté de Jésus transpercé par la lance. Ayant vu les marques des blessures du Ressuscité, il s'exclama: "Mon Seigneur et mon Dieu ". 
Résultats de recherche d'images pour « Thomas voyant le Ressuscité dessin »
Il est bon de découvrir comment Dieu prépare à chaque année notre coeur à  vivre le Dimanche de la Miséricorde divine. Pour ma part, cette année, Dieu a préparé mon coeur à ce grand jour de fête, en permettant que je puisse aller voir le film d'Andrew Hyatt: "Paul Apostle of Christ". Si j'avais à résumer en un mot le coeur de ce film, j'emploierais le mot: "Miséricorde". Le film a déconcerté certaines personnes qui s'attendaient à voir un film d'action, puisque Paul fut avant tout un missionnaire. Or Andrew Hyatt  a surtout voulu nous révéler le coeur de l'apôtre Paul, l'élément central de sa spiritualité et de sa vie. Or, ce qui a toujours mû et fait agir Paul, c'est la rencontre Miséricordieuse qu'il a vécue un jour sur le chemin de Damas. Ce jour-là, Saul a fait l'expérience éblouissante de la Miséricorde divine, expérience qui l'a littéralement jeté à terre et transformé. 

Une des scènes les plus touchantes du film, est la rencontre de Saul avec Ananie qui permettra au percécuteur de l'Église de recouvrer la vue après l'expérience de sa conversion. Lorsque Ananie frotte les yeux de Saul, il le fait avec tellement de douceur et de miséricorde que cela ne peut que nous toucher nous aussi. Voir la grandeur de la Miséricorde de Dieu qui a appelé le persécuteur de l'Église à devenir apôtre, ne peut que nous consoler et nous réjouir. 

Une des scènes principales du film, se passe dans la prison romaine où se trouve Paul. Luc (le futur évangéliste) va souvent  rendre visite au prisonnier. Lors d'une de ces visites, Luc dit à Paul: "Je n'ai jamais rencontré le Christ en personne, mais quand je t'ai vu prêcher, j'ai vu le Christ en toi ". Cette phrase est très importante car elle montre que Paul est celui qui a réussi à montrer à Luc qui est Jésus. Or Jésus est la Miséricorde incarnée. Grâce à Paul, Luc deviendra l'évangéliste de la Miséricorde. Mais pour cela, il fallait qu'il se passe quelque chose dans le coeur de Luc. Le film, selon moi, nous présente le moment où Luc a vécu son "chemin de Damas", tout comme Saul l'avait vécu avant lui. Luc va visiter Paul en prison. Luc a le coeur lourd ce jour-là, lourd de toutes les injustices et tous les sévices dont sont victimes ses frères et soeurs chrétiens persécutés. Luc laisse alors entrevoir la rage et en quelque sorte le désir de vengeance qui habitent le coeur des chrétiens. Paul lui dit alors: "On ne peut pas rendre le mal pour le mal. Le mal peut seulement être vaincu  par le bien". Luc répond: "Considérant ce qu'ils ont supporté, est-ce qu'on peut les blâmer, Paul?"  C'est alors que Paul lui demande: "Et qu'est-ce que tu leur as dit? " Luc répond: " L'amour est le seul chemin." Paul réplique: "Et après tout ce que tu vois, tu ne crois pas encore à cela! ". Autrement dit: "tu ne crois pas que l'amour soit le seul chemin "?. C'est alors que Luc se fâche et montre toute son indignation face à la situation. Paul le laisse se défouler et pronononce par la suite les mots que l'on retrouve dans sa première lettre aux Corithiens, au chapitre 13, mots que l'on qualifie désormais d'hymne à la charité:  

"L’amour prend patience ; l’amour rend service ; l’amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil ; il ne fait rien d’inconvenant ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s’emporte pas ; il n’entretient pas de rancune ; il ne se réjouit pas de ce qui est injuste, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ; il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout." (1Co 13, 4-7)

Je vous encourage à regarder la vidéo ci-dessous, même si vous ne connaissez pas l'anglais. Vous verrez alors pourquoi je considère cette scène comme étant le "chemin de Damas" de Luc selon Andrew Hyatt. Luc est comme foudroyé ou subjugué par les mots de MISÉRICORDE qui sortent de la bouche de Paul. Il éprouve alors une grande crainte religieuse, une crainte révérencieuse envers la Parole de Dieu prononcée par Paul. Il est comme jeté à terre par cette révélation de Dieu. Le pape Benoît XVI dit dans son deuxième tome sur Jésus de Nazareth, que l'expérience de Saul sur le chemin de Damas comprend deux éléments: une grande lumière et des paroles qui sont prononcées par Jésus et entendues par Saul. On retrouve en quelque sorte ces deux éléments dans la scène que vous pourrez voir à l'instant: une grande lumière et des paroles prononcées par Paul. Voilà, selon moi et, je pense, selon Andrew Hyatt, le moment dans le film où saint Luc a été transformé en évangéliste de la MISÉRICORDE.  

Write It Down | Now Playing - YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=ROnwz7A1zoo
23 mars 2018 - Téléversé par AFFIRM Films
Paul, Apostle of Christ Scene: Write It Down Now Playing in theaters Nationwide  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire