mardi 12 janvier 2016

Chant: " Miséricordieux Bruno Lantéri "

 Chant: « Miséricordieux Bruno Lantéri »

Bruno Lantéri, 1759-1830

Chers amis, notre Congrégation religieuse, les Oblats de la Vierge Marie, fête cette année ses 200 ans d’existence. Notre fondateur, le Vénérable Bruno Lantéri, a fondé notre Congrégation en 1816. 

Bruno Lantéri est né à Cuneo, dans le nord de l’Italie. Lors de ses études universitaires dans la ville de Turin, le jeune Bruno, au contact d’un de ses amis, est venu tout près de tomber dans l’erreur janséniste qui était très répandue à son époque. Le jansénisme est une déformation de la religion qui présente un Dieu sévère. Au Québec, nous avons été dans le passé grandement influencé par le jansénisme. Le jeune Bruno a été préservé de ce danger grâce à un Père Jésuite nommé Nicolas Diessbach. Au contact de ce prêtre, le  jeune Bruno a découvert un Dieu rempli de tendresse et de Miséricorde. L’accueil miséricordieux des personnes et l’annonce d’un Dieu Miséricordieux sont des caractéristiques essentielles de la vie et de l'apostolat du Père Lantéri, et constituent une partie de l'héritage qu'il a légué aux Oblats de la Vierge Marie. C’est pourquoi nous considérons le fait que notre Congrégation religieuse vive sa 200ème année d’existence, en plein Jubilé de la Miséricorde, comme un grand cadeau de la Providence.

L’auteur-compositeur-interprète québécois Richard Vidal a composé un chant en l’honneur de notre fondateur à l’occasion de l'année jubilaire que nous vivons présentement en tant qu'Oblats. Le chant est intitulé « Miséricordieux Bruno Lantéri ». Les paroles du chant sont toutes inspirées de la pensée et des écrits du Père Lantéri. 

Je désire attirer votre attention sur les deux premières lignes de la deuxième strophe: 
Même si tu tombes, mille fois par jour, 
Mille fois par jour, commence à nouveau."

Un Oblat de la Vierge Marie qui lit ces lignes, est immédiatement touché par les mots: " Commence à nouveau ". Ces mots traduisent deux mots latins qui reviennent souvent dans les écrits de notre fondateur: " Nunc coepi ", que l'on devrait traduire par: "Maintenant je commence ". Les mots "nunc coepi " sont peut-être les mots les plus caractéristiques de notre fondateur. Ce n'est pas pour rien que la plus récente et la plus complète biographie du Père Lantéri, écrite par Timothy Gallagher, omv, a pour titre: " Begin Again " ("Commence à nouveau ") (1) Il est très difficile de traduire dans une autre langue que le latin, les mots "nunc coepi ". Il faudrait traduire littéralement: "Maintenant je commence ", mais cela n'est pas très élégant. Il est triste qu'il en soit ainsi car dans la pensée de notre fondateur, celui qui commet une faute, ne devrait même plus, en un sens, se souvenir de sa faute. Pour le Père Lantéri, notre vie est un perpétuel commencement. Un peu comme il en est pour Dieu qui est continuellement dans le moment présent. Lorsqu'on dit: "je commence à nouveau ", cela implique qu'on se réfère au passé. Mais dans la pensée du Père Lantéri, le " nunc coepi " est un réel commencement, sans référence au passé: " Maintenant je commence ! ". Le passé ne devrait même pas effleurer notre esprit car il n'existe plus. Et c'est bien vrai: le passé n'existe pas; seul existe le présent. Le Père Lantéri est en quelque sorte le champion de la spiritualité du moment présent. 

Le chant est à peine sorti et il a déjà produit des effets bénéfiques dans les cœurs. Des personnes ont témoigné avoir été touchées par les paroles du chant. C’est un signe évident que le Père Lantéri a des choses à dire aux gens de notre époque. Ce qui n’est pas rien, pour une personne qui a vécu il y de cela deux siècles. Voici le mot que je viens de recevoir de monsieur Richard Vidal qui a composé le chant: 

Bonjour  Guy,

Hier, j'ai vécu quelque chose de particulier. Invités par l'Institut Pie X pour une fête des bénévoles, nous sommes allés chanter, Donna
(l’épouse de Richard) et moi, pour la préparation d'une visite à la porte sainte de la basilique de Québec. 


Auparavant, il y avait une petite conférence sur la miséricorde. Donna m’a dit: « Tu devrais chanter le chant « Miséricordieux Bruno Lantéri ». J'ai hésité un peu puisque tu ne l'avais pas encore entendu. Mais je l'ai chanté après avoir parlé de votre fondateur et de sa pensée si humaine et pleine de bonté.

Avant de partir pour la porte sainte, deux personnes sont venues me voir. La première m’a dit: « Ton nouveau chant m'a reviré à l'envers ». La seconde m’a dit: « Les mots: Je vous demande du fond de mon coeur, de ne jamais vous décourager, m'ont fait du bien. J'avais besoin de ces mots aujourd'hui ». D'autres ont dit à Donna: « Quand allez-vous le publier? »

Tu vois, le chant fait déjà du bien. 

Amitié, 

Richard


Voici les paroles du chant: 

Miséricordieux Bruno Lantéri  

En vivant la tendresse de Dieu,
En prêchant la tendresse de Dieu,
Il a ouvert un chemin lumineux.
Heureux les cœurs miséricordieux.

1. Laisse ton passé, au Dieu de bonté,
Ton avenir à sa Providence.
Ne laisse rien troubler tes pensées
Et surtout pas tes pénibles offenses.

2. Même si tu tombes, mille fois par jour,
Mille fois par jour, commence à nouveau.
Mais sois conscient de tes manques d’amour
Fais la promesse de mieux servir le Très-Haut.

3. Je te demande du fond de mon cœur
De ne jamais te décourager.
Cherche toujours la paix du Seigneur
Et sers ton Dieu dans la joie, la bonté. 

Pour entendre le chant, veuillez cliquer sur le mot suivant: Canto in francese

chant-misericordieux-pere-lanteri-fr

(1)









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire