lundi 12 décembre 2016

Guadalupe: la Vierge enceinte qui nous regarde

Guadalupe: la Vierge enceinte qui nous regarde
Résultats de recherche d'images pour « Zenit le regard de Notre Dame de Guadalupe » 
Aujourd’hui, 12 décembre, c’est fête au Canada et en Amérique. Nous fêtons la Patronne des Amériques et la la Mère des Amériques: Notre Dame de Guadalupe. Quelques siècles avant les grandes apparitions mariales en Europe, dont celle à Lourdes et à Fatima, la Mère de Dieu est venue visiter l'Amérique en apparaissant à un Indien aztèque nommé Juan Diego alors qu'il avait 57 ans et qu'il était baptisé depuis seulement sept ans. Juan Diego a été baptisé par un des premiers prêtres Franciscains arrivés au Mexique, et a été canonisé par le pape Jean Paul II en 2002. La Vierge Marie est apparue à Juan Diego le 9 décembre 1531(date où nous fêtons désormais saint Juan Diego) et le 12 décembre, date du miracle éclatant opéré par notre Mère du ciel. Il faut absolument que tous les Américains du Sud et du Nord connaissent les détails de cette apparition de Marie et les circonstances miraculeuses qui entourent cette manifestation mariale. On estime à 10 millions le nombre de personnes qui visitent la Basilique de Notre-Dame de Guadeloupe chaque année, ce qui en fait le sanctuaire marial le plus fréquenté, et la deuxième église catholique la plus visitée au monde après Saint-Pierre de Rome. 

Le pape François a célébré aujourd’hui à Rome, une messe en espagnol en l’honneur de Notre-Dame de Guadalupe. Il a nous a invités à nous regarder comme la Vierge Marie nous regarde:

« Célébrer la mémoire de Marie, c’est célébrer le fait que nous, comme elle, nous soyons invités à sortir et à aller à la rencontre des autres avec le même regard, avec les mêmes entrailles de miséricorde, avec les mêmes gestes qu’elle. N’ayons pas peur de sortir regarder les autres avec ce même regard. Un regard qui fait de nous des frères. Nous le faisons parce que, comme Juan Diego, nous savons que notre mère est là, nous savons que nous sommes sous son ombre et sa protection, qu’elle est la source de notre joie, que nous sommes dans ses bras. » 
(Le regard de Notre Dame de Guadalupe, homélie du pape ... - Zenit https: //fr.zenit.org/)


Ces paroles du pape, sont un écho des paroles que Notre-Dame de Guadalupe a adressée à saint Juan Diego, le 12 décembre 1531. Juan Diego avait de grands soucis familiaux. La Vierge Marie l’a invité à la confiance et à l’abandon:

« Mais la Dame descendit à sa rencontre et lui dit: « Ô toi, le plus humble de mes fils, où vas-tu? Où te diriges-tu? » Il s'inclina et la salua en lui disant qu'il allait l'attrister, mais que son oncle vivait ses derniers instants et que c'est pour ça qu'il court chercher un prêtre, et qu'il reviendra demain pour elle. Mais la très pieuse et toujours Vierge lui répondit: « Sache-le bien et sois sûr en ton coeur, toi le plus humble de mes fils, ce n'est rien ce qui t'angoisse, ce qui te frappe. Que ne se troublent ni ton visage, ni ton coeur, et ne crains pas cette maladie-là ni aucune autre maladie. Sois sans angoisse. Ne suis-je pas ici, moi qui suis ta mère? N'es-tu pas sous mon ombre et sous ma protection? Ne suis-je pas aussi ta fontaine de vie? Et n'es-tu pas au creux de mon manteau où je croise mes bras? As-tu besoin de quelque chose d'autre? Que rien ne te peine, ne te cause d'amertume. Et que la maladie de ton oncle ne t'afflige pas, car il ne mourra pas de ce qu'il a. Sache-le bien et sois sûr en ton coeur qu'il est déjà guéri »   Lorsque Juan Diego entendit la pensée, la parole de la Dame du Ciel, il fut tant consolé que son coeur s'apaisa. Et l'on sut effectivement plus tard qu'en cet instant précis son oncle fut guéri. » 

Quelques unes des paroles du pape François citées plus haut, sont les paroles mêmes que Notre-Dame a dites à Juan Diego. Cela veut dire que dans la pensée du pape, tout ce que Notre-Dame de Guadalupe a dit à Juan Diego, elle le dit aussi à chacun de nous. C’est comme les paroles de Jésus dans les évangiles, elles sont toutes adressées à chacun de nous.

Le mot Guadalupe veut dire « celle qui écrase le serpent ». C’est une allusion au passage du troisième chapitre du livre de la Genèse, où il est dit que la descendance de la femme, écrasera la tête du serpent (Gn 3, 15). D'ailleurs sur l'image de Notre-Dame de Guadalupe, on voit la Vierge Marie écraser le serpent: 

La Vierge enceinte:

Une des caractéristiques de l’image de Notre-Dame de Guadalupe, c’est que la Vierge Marie est représentée enceinte. Le signe de cela est la ceinture à double pan qu’elle porte sur son ventre. Il convient donc tout à fait que Notre-Dame de Guadalupe soit apparue durant le temps de l’Avent, alors que Marie est sur le point d’accoucher.

La liturgie de la messe d’aujourd’hui, au Canada, nous présente le texte d’Isaïe qui annonce que la jeune femme est enceinte et qu’elle enfantera un fils qu’on appellera Emmanuel, Dieu avec nous (Is 7, 14). L’évangile d’aujourd’hui, du moins au Canada, nous rapporte la rencontre de deux enfants dans le sein de leur mère: un enfant de six mois, Jean le Baptiste, et un enfant à peine conçu: Jésus. Cette rencontre est évidemment occasionnée par la rencontre des deux mères. Le 27 avril 2007,  a eu lieu en la basilique de Notre-Dame de Guadalupe, un événement extraordinaire, que l’on peut qualifier de miraculeux:

« MIRACLE DANS LA BASILIQUE ND de GUADALUPE » 30.04.2007
« Voici quelques précisions à propos du « miracle » survenu le 24 avril 2007 à la Basilique ND de Guadalupe à Mexico, après la décision du conseil municipal de cette ville de légaliser l’avortement à la demande jusque-là interdit. Les photos présentées ici ont été envoyées depuis le Mexique par le Père Luis Matos, supérieur de la Communauté des Béatitudes. Elles étaient accompagnées d’un commentaire en espagnol dont voici la traduction résumée.
« A la fin de la messe offerte pour les enfants avortés non nés, l’assistance de la Basilique se demandait ce qu’attendait d’elle la Très Sainte Vierge de Guadalupe.
« Tandis que beaucoup de fidèles prenaient des photographies de l’ayate de Tepeyac, exposé et vénéré dans le Basilique et au pied duquel la foule des pèlerins défile sur un tapis roulant, l’image de la Vierge a commencé à s’effacer, pour donner place à une lumière intense qui émanait de son ventre, constituant un halo brillant ayant la forme d’un embryon. Avec un cadrage et un grossissement important, il est possible d’apprécier la position de la lumière qui provient réellement du ventre de l’image de la Sainte Vierge et n’est ni un reflet, ni un artéfact.
« L’ingénieur Luis Girault qui a étudié l’image ainsi réalisée a confirmé l’authenticité du négatif et a pu préciser qu’il n’avait été ni modifié ni altéré, par superposition d’un autre image par exemple. Il a découvert que l’image ne provient d’aucun reflet, mais sort littéralement de l’intérieur de l’image de la Vierge.
« La lumière produite est très blanche, pure et intense, différente des lueurs photographiques habituelles produites par les flashes. Cette lumière est entourée d’un halo et paraît flotter à l’intérieur de l’abdomen de la Vierge. Ce halo possède la forme et les mesures d’un embryon. En effet si on examine plus précisément encore cette image en la faisant tourner dans un plan sagittal, on distingue à l’intérieur du halo certaines zones d’ombre qui ont les caractéristiques d’un embryon humain dans le sein maternel ». 
(Mexique : Manifestation inexpliquée à Notre-Dame de Guadalupe - Zenit https://fr.zenit.)
Résultats de recherche d'images pour « Notre Dame de Guadalupe 27 avril 2007 »
L'image de Notre-Dame de Guadalupe, Mexico, 27 avril 2007







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire