mercredi 28 juin 2017

Ma pièce de musique préférée

Ma pièce de musique préférée
 Résultats de recherche d'images pour « ennio morricone gabriel's oboe »
Ennio Morricone

 

Bonjour à vous !

Si vous avez lu mon blogue intitulé « Évangéliser par la beauté » (1), vous savez que ma pièce musicale préférée est « Gabriel’s Oboe » (Le Hautbois de Gabriel), du fameux compositeur de musique de films: Ennio Morricone. Cette pièce musicale fait partie de la trame sonore du film The Mission sorti en 1986, qui remporta la palme d'or au Festival de Cannes cette année-là. Ce film merveilleux raconte l'histoire de missionnaires Jésuites qui vont évangéliser la tribu des Guaranis située au sommet des merveilleuses chutes d'Iguazu, en Amérique du Sud.  

Jusqu'à maintenant, très peu de personnes en ce monde savaient qu’un de mes désirs les plus chers est que cette musique soit jouée durant l’absoute à mes funérailles; et idéalement par un hauboïste. L’absoute est un des derniers gestes que l’on pose lors des funérailles. Il s’agit de faire une prière et de poser deux gestes: on encense le corps du défunt et on l’asperge d’eau bénite en souvenir de son baptême.

Or, par miracle quasiment, selon moi, j’ai vu et entendu se réaliser ce désir qui est le mien, par personne interposée. Samedi le 10 juin dernier, j’ai célébré les funérailles de madame Cécile Dionne. Cette chère dame a fait partie durant 25 ans de la plus fameuse chorale qui existe à Montréal: Les Voix de l’Île. Environ 50 choristes sont venus chanter aux funérailles de cette dame. Je me serais cru au ciel.

Or au moment de l’absoute, la chorale a chanté le chant Nella fantasia, qui a été composé avec la permission d’Ennio Morricone, sur la mélodie de Gabriel’s Oboe. Je n’en croyais pas mes oreilles, comme on dit. Comment des gens ont-ils pu avoir l’idée de mettre cette mélodie à l’absoute lors de funérailles. Il s’agit probablement d’une première dans le monde entier. À la fin des funérailles, j’ai dit aux gens quelque chose comme ceci:

« Je me souviendrai toute ma vie de ces funérailles. Il y a un désir que je porte en moi depuis trois ans environ: je désire que la pièce de musique intitulée Gabriel’s Oboe, soit jouée à mes funérailles, au moment de l’absoute. Or aujourd’hui, j’ai eu comme un avant-goût de ce que cela donnerait ».

Les gens m’ont alors applaudi, montrant par là qu’ils étaient solidaires de ma joie.

J’essaie en ce moment d’apprendre cette mélodie au piano; ce qui est loin d’être facile pour moi.

Voici deux de mes interprétations préférées de cette musique; d’abord au hautbois et ensuite au piano: 

Henrik Chaim Goldschmidt plays "Gabriel's Oboe" - YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=2WJhax7Jmxs

25 avr. 2011 - Ajouté par henrik chaim goldschmidt
The oboist Henrik Chaim Goldschmidt plays Ennio Morricone's "Gabriel's Oboe" with The Faroe ...

Post scriptum: Il y a toujours pour moi une grâce de rattacher au fait d'écrire un blogue.Voici une grâce reçue aujourd’hui même, après avoir écrit ce dernier blogue: quelques minutes après avoir écrit le blogue d’aujourd’hui, j’ai fait une découverte inattendue. Je devrais plutôt dire que j’ai eu une inspiration. Je connais la pièce musicale Gabriel's Oboe depuis plusieurs années. J’ai vu le film The Mission quand il est sorti en 1986 et dès cette époque j’ai été impressionné par la trame sonore du film. Cependant, depuis que Gabriel’s Oboe est devenu ma pièce musicale préférée, je me suis toujours demandé pourquoi Ennio Morricone, le compositeur, avait appelé ce morceau de musique: Gabriel’s Oboe. Je croyais que c’était parce que Morricone connaissait un homme nommé Gabriel dont il avait une grande estime et qu’il a voulu honorer d'une de ses compositions. Or aujourd’hui, en pensant au film, et à l’acteur principal du film, Jeremy Irons, j'ai cru me rappeler de façon assez vague, que le Père Jésuite personnifié par Irons, se nommait Gabriel. J’ai donc été vérifier sur Google pour voir quel était le nom du Père Jésuite qui tient le rôle principal du film, et je me suis rendu compte que de fait, le nom de ce Jésuite était bel et bien Gabriel. Voilà la raison du titre de la pièce. D’ailleurs dès le début du film, on voit le Père Gabriel qui lors de sa première rencontre avec les Guaranis, essaie de les apprivoiser en jouant Gabriel’s Oboe:   

The Mission - Gabriel's Oboe (Full HD) - YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=lAoT2ktM2H0

29 juin 2013 - Ajouté par invreview
Published on Jun 29, 2013. This is a clip of Gabriel's Oboe from a 1986 movie,The Mission. About Gabriel ...

Les magnifiques chutes Iguazu

Iguazu Falls The Mission Soundtrack - YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=0-fiu5umVnI
24 avr. 2010 - Ajouté par rjohnwi
Video clips of Iguazu Falls in South America. Soundtrack is ... conducting three songs from the movie The ...

(1) Dieu ma joie: Évangéliser par la beauté
dieumajoie.blogspot.com/2014/02/oboe-fantasia-gabriels-oboe-est.htm





L'abécédaire du témoin de Jésus

L’abécédaire du témoin de Jésus

Dimanche dernier, j’ai écrit un blogue qui reprenait la première partie de l’homélie que j’avais prononcée en paroisse ce jour-là. Je n’ai pas mis sur mon blogue la deuxième partie de l’homélie que j’avais intitulée « L’abécédaire du témoin de Jésus ». J’avais voulu donner ce jour-là à mes paroissiens, à l’aide d’exemples très concrets, quelques données élémentaires sur la façon dont nous devons témoigner de Jésus.

Vous pouvez entendre cette deuxième partie de mon homélie en regardant la vidéo ci-dessous. Il est possible toutefois que seules les personnes qui ont un compte Facebook puissent visionner la vidéo, car elle est tirée de la page Facebook de notre paroisse. 

Si vous allez au milieu de la vidéo ci-dessous, vous pourrez entendre la deuxième partie de mon homélie. 

Cette vidéo est tirée du site Facebook de notre paroisse (dans la section "vidéos") dont le lien est le suivant:
https://fr-ca.facebook.com/Paroisse-St-Enfant-Jésus-532405026839626/

lundi 26 juin 2017

MAGNIFIQUE !

MAGNIFIQUE !
Résultats de recherche d'images pour « Yunnan »
Yunnan

Joli survol en drone de la rivière Li (Chine du Sud) dans la province du Guangxi à l’Est du Yunnan.

Un drone offre plus de stabilité qu'un hélicoptère pour capturer des images. Cela donne au film une qualité exceptionnelle et à nous, une impression de calme et de sérénité.

Bon vol !

Magnifique en  mode " plein écran ".

Pour obtenir le mode « plein écran », cliquer sur le symbole suivant: Résultats de recherche d'images pour « symbole pour plein écran »    
en bas à droite de la vidéo, à côté des lettres: HD

DÉPAYSEMENT GARANTI !!!    On se sent dans un autre monde. 

Veuillez cliquer sur le lien suivant: 

dimanche 25 juin 2017

De qui devons-nous avoir peur ?

De qui devons-nous avoir peur ?

Dans l’évangile de ce dimanche, Jésus nous dit de qui nous devons avoir peur:

« En ce temps-là, Jésus disait à ses Apôtres : « Ne craignez pas les hommes;  … Ne craignez pas ceux qui tuent le corps sans pouvoir tuer l’âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr dans la géhenne l’âme aussi bien que le corps. » (Mt 10, 26 et 28)

Jésus commence par nous dire que nous ne devons pas avoir peur des hommes. Il est important de savoir cela et de croire cela car tout témoin de Jésus peut être tenté d’avoir peur des hommes. C’est très souvent par peur du jugement de nos concitoyens que nous ne témoignons pas de notre foi en Jésus Fils de Dieu mort et ressuscité.

Ensuite Jésus nous dit qui nous devons craindre: il nous faut craindre celui qui a le pouvoir de faire périr en enfer l’âme aussi bien que le corps. Qui est donc celui qui a un tel pouvoir? Voilà la question qu’il faut se poser, selon moi.

Certaines personnes disent que Jésus parle alors du diable qui a le pouvoir de nous jeter en enfer. Je ne pense pas que c’est la pensée de Jésus. Pendant longtemps j’ai pensé que Jésus parlait alors de Dieu; que c’est Dieu qui peut nous faire périr en enfer. D’ailleurs il semble que ce soit le cas, car nous lisons vers la fin de même évangile écrit par Matthieu, ce qui se passera à la fin du monde: le Fils de Dieu, Jésus, siégera sur son trône de gloire et il séparera les bons des méchants. Il placera les bons à sa droite et leur dira: « Venez les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume qui a été préparé pour vous depuis la fondation du monde ». Puis il dira à ceux qui seront à sa gauche: « Allez-vous-en loin de moi maudits, dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et ses anges » (Mt 25, 34 et 41). Il semble donc que c’est Dieu qui enverra les gens au ciel ou en enfer. Mais cela n’est pas tout à fait exact, d’après ce que je comprends de l’Écriture Sainte et de la théologie.

L’évangéliste Matthieu, au chapitre 25, décrit le jugement dernier, le jugement universel. Alors tout sera dévoilé comme le dit Jésus dans l’évangile du présent dimanche. Tous nous saurons ce que chaque enfant de Dieu qui a vécu sur cette terre, a fait des dons qu’il a reçus de Dieu au cours de sa vie. Tout sera révélé au grand jour. Mais ce jugement universel ne fera que confirmer et mettre au grand jour le jugement particulier qui se passe pour chaque personne au moment de sa mort. Or c’est ce jugement particulier qui scelle à jamais notre destin. Si au moment de notre mort, nous refusons l’amour de Dieu et son salut, nous irons immédiatement en enfer. C’est là que, de fait, tout se joue: au moment de notre mort. Quand une personne meurt, trois possibilités s’offrent à elle: le ciel si elle a atteint un degré exceptionnel d’amour de Dieu et du prochain, le purgatoire si la personne a besoin d’être purifiée avant de rencontrer Dieu et de le contempler pour l’éternité; et l’enfer pour les personnes qui disent non à Dieu jusqu’au dernier instant de leur vie.

La théologie nous dit qu’au moment de notre mort, Dieu infuse en nous une lumière extraordinaire qui nous fait voir toute notre vie en détail et nous incite à faire un choix définitif pour ou contre Dieu. Sous l’effet de cette lumière, la personne humaine va d’elle-même là ou elle désire elle-même aller: au ciel, ou au purgatoire si elle réalise qu’elle n’est pas encore digne de voir Dieu, ou en enfer, si elle ne veut rien savoir de Dieu. Voilà où se joue le drame. On comprend dès lors, qu’au moment de notre mort, nous ne voyons pas automatiquement Dieu. Ceux qui iront en enfer (car je crois malheureusement pour ma part, que certains humains iront en enfer, contrairement à l’idée qui circule de plus en plus selon laquelle tout le monde ira au ciel) n’auront jamais vu Dieu et ne verront jamais ce Dieu pour lequel ils étaient créés; pas même à l’heure de leur mort. Le privilège de voir Dieu, est réservé à ceux et celles qui auront cru en Dieu et qui l’auront aimé.

Par conséquent, celui que nous devons craindre, celui de qui nous devons avoir peur, c’est nous-mêmes. C’est moi qui suis à craindre. Je peux par mon amour envers Dieu et le prochain, entrer corps et âme au ciel, moyennant peut-être un détour au purgatoire; mais je puis aussi par mon mépris de Dieu et du prochain, me précipiter en enfer puisque, très mystérieusement, je l’aurai voulu.

« Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé; mais celui qui ne croira pas, sera condamné. » (Mc 16, 16)

« Celui qui croit en Jésus n’est pas condamné; mais celui qui ne croit pas est déjà condamné, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils de Dieu. » (Jn 3,18)

La vie sur cette terre, n’est pas une partie de plaisir; elle est une marche vers un bonheur éternel ou une souffrance éternelle.  

Voici un texte que j'ai trouvé sur l'internet et qui va dans le sens de ce que je viens d'écrire:

Il s'agit d'un texte de Matt Fradd qui est un auteur et conférencier catholique américain. Dans ce texte, Matt Fradd raconte une conversation qu'il a eue avec une dame que nous nommerons Diane. Voici cette conversation:

Une des premières choses que Diane m'a dites, c'est que quoique étant catholique et croyante en Dieu, elle ne croyait pas à l'enfer.  

« Pourquoi pas? » Demandai-je.

« Parce que je ne pense pas qu'un Dieu qui est bon et qui nous aime infiniment voudrait envoyer quelqu'un là. »

« Ce n'est certainement pas sa volonté que des âmes soient envoyées en enfer
 » lui ai-je répondu, « Nous savons par l'Écriture que Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et qu’ils parviennent à la connaissance de la vérité. (1 Ti 2, 4) et qu'Il ne veut pas que quiconque périsse, mais que tous parviennent au repentir (2 P 3, 9). Cependant, en tant que catholique, tu crois qu'il a déjà envoyé quelqu'un et même une multitude d'êtres là-bas. »

« Que voulez-vous dire? »

« Eh bien, les catholiques croient que les démons sont des anges déchus. Dieu a au moins envoyé ces êtres en enfer n’est-ce pas? »

« Je ne suis pas sûr que je crois cela », dit Diane, « mais de toute façon, je parle de nous, les gens qui vivent sur cette terre. »

« Penses-tu que tout le monde va être sauvé? »

« Je le pense ».

« Est-ce que tu penses que quelqu'un sera sauvé contre sa volonté? »

« Que voulez-vous dire? »

«Eh bien, supposons qu'une personne rejette Dieu et ne désire pas être avec lui. Est-ce qu'un Dieu tout aimant obligerait cette personne à être sauvée ou respecterait-il le libre choix de cette personne ? »

« Eh bien, je suppose que dans ce cas, Dieu respecterait sa liberté. »

« Dans ce cas, tu ne peux pas exclure la possibilité de l'enfer en raison de l'amour infini de Dieu, n’est-ce pas? 
» 

Une fois que Diane eut concédé que la doctrine de l'enfer n'était pas logiquement incompatible avec un Dieu infiniment aimant, je lui ai cité C. S. Lewis dans 
« Le Grand divorce »:  

 « En fin de compte, il n'y a que deux sortes de personnes: celles qui disent à Dieu “ Que ta volonté soit faite” et celles à qui Dieu dit à la fin: “Que ta volonté soit faite” Tous ceux qui sont en enfer, l'ont choisi. Sans leur propre choix, il ne pourrait pas y avoir d'enfer. Aucune âme qui désire sérieusement et constamment la joie, n'en sera privée. Ceux qui cherchent, trouvent. À ceux qui frappent à la porte, elle leur sera ouverte. » (1)

Pour les personnes qui sont sur Facebook, vous pouvez aussi entendre la deuxième partie de mon homélie d'aujourd'hui, que j'ai intitulée: "L'abécédaire du témoin de Jésus". Une paroissienne nommée Angela filme parfois mes homélies et les met sur le site Facebook de notre paroisse. Si vous allez au milieu de la vidéo ci-dessous, vous pourrez entendre la deuxième partie de mon homélie.

Cette vidéo est tirée du site Facebook de notre paroisse (dans la section "vidéos") dont le lien est le suivant:

Paroisse St Enfant Jésus - Accueil | Facebook
https://fr-ca.facebook.com/Paroisse-St-Enfant-Jésus-532405026839626/


(1) Would God send someone to Hell? – Matt Fradd
mattfradd.com/would-god-send-someone-to-hell/
Pour ceux et celles qui comprennent l'anglais, voici une vidéo d'un évêque américain qui partage le point de vue que j'ai émis dans ce blogue:  

Bishop Barron on Hell - YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=x8zhnooySk4

6 oct. 2009 - Ajouté par Bishop Robert Barron
Another part of a video series from Wordonfire.org. Bishop Barron will be commenting on subjects from modern ...