lundi 21 mai 2018

La " nouvelle évangélisation "


La « nouvelle évangélisation »
Résultats de recherche d'images pour « La nouvelle évangélisation »


L'image ci-dessus me fait penser au mystère de la Pentecôte. Il me semble qu'une langue de feu nous est réservée pour participer à la nouvelle évangélisation. 

Le texte qui suit est un enseignement destiné aux cellules paroissiales d’évangélisation qui existent dans notre paroisse. Le curé de la paroisse est chargé de donner à chaque semaine un enseignement pour les CPÉ (Cellules paroissiales d’évangélisation).

Le saint pape Jean-Paul II a invité les pays de tradition chrétienne à mettre en place une nouvelle évangélisation: nouvelle dans son ardeur, dans ses méthodes et dans son expression.

Si le pape nous invite à utiliser de nouvelles méthodes d’évangélisation, ce doit être parce que nos méthodes ne sont pas efficaces.

Regardons ce qui se passe chez nous au Québec, ou du moins dans ma paroisse (j’aurais aimé dire « notre » paroisse, mais certaines personnes parmi vous ne sont pas de notre paroisse). Comment évangélisons-nous les personnes qui ont délaissé en quelque sorte la religion catholique? Nous acceptons toute personne qui désire faire baptiser son enfant. On agit comme si c’était le droit de chaque baptisé de faire baptiser son enfant. Or la grande majorité des parents que je rencontre pour le baptême de leurs enfants, n’ont pas la foi chrétienne, la foi de leur baptême. Souvent ce n’est pas de leur faute, mais c’est un fait. Certains d’entre eux me disent clairement qu’ils ne savent pas si Dieu existe ou s’il n’existe pas. D’autres me disent qu’ils prient à chaque soir. Ils croient en Dieu, mais ils me disent clairement qu’ils ne croient pas que Jésus est Dieu. Or la foi catholique, la foi chrétienne, c’est précisément de croire que Jésus est Dieu et sauveur. Lisons un passage des Actes des apôtres : le discours de Pierre au lendemain de la Pentecôte : Actes 2, 22-42.

22 Hommes d’Israël, écoutez les paroles que voici. Il s’agit de Jésus le Nazaréen, homme que Dieu a accrédité auprès de vous en accomplissant par lui des miracles, des prodiges et des signes au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes.
23 Cet homme, livré selon le dessein bien arrêté et la prescience de Dieu, vous l’avez supprimé en le clouant sur le bois par la main des impies.
24 Mais Dieu l’a ressuscité en le délivrant des douleurs de la mort, car il n’était pas possible qu’elle le retienne en son pouvoir.
25 En effet, c’est de lui que parle David dans le psaume : Je voyais le Seigneur devant moi sans relâche : il est à ma droite, je suis inébranlable.
26 C’est pourquoi mon cœur est en fête, et ma langue exulte de joie ; ma chair elle-même reposera dans l’espérance :
27 tu ne peux m’abandonner au séjour des morts ni laisser ton fidèle voir la corruption.
28 Tu m’as appris des chemins de vie, tu me rempliras d’allégresse par ta présence.
29 Frères, il est permis de vous dire avec assurance, au sujet du patriarche David, qu’il est mort, qu’il a été enseveli, et que son tombeau est encore aujourd’hui chez nous.
30 Comme il était prophète, il savait que Dieu lui avait juré de faire asseoir sur son trône un homme issu de lui.
31 Il a vu d’avance la résurrection du Christ, dont il a parlé ainsi : Il n’a pas été abandonné à la mort, et sa chair n’a pas vu la corruption.
32 Ce Jésus, Dieu l’a ressuscité ; nous tous, nous en sommes témoins.
33 Élevé par la droite de Dieu, il a reçu du Père l’Esprit Saint qui était promis, et il l’a répandu sur nous, ainsi que vous le voyez et l’entendez.
34 David, en effet, n’est pas monté au ciel, bien qu’il dise lui-même : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : “Siège à ma droite,
35 jusqu’à ce que j’aie placé tes ennemis comme un escabeau sous tes pieds.”
36 Que toute la maison d’Israël le sache donc avec certitude : Dieu l’a fait Seigneur et Christ, ce Jésus que vous aviez crucifié. »
37 Les auditeurs furent touchés au cœur ; ils dirent à Pierre et aux autres Apôtres : « Frères, que devons-nous faire ? »
39 Car la promesse est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont loin, aussi nombreux que le Seigneur notre Dieu les appellera. »
40 Par bien d’autres paroles encore, Pierre les adjurait et les exhortait en disant : « Détournez-vous de cette génération tortueuse, et vous serez sauvés. »
41 Alors, ceux qui avaient accueilli la parole de Pierre furent baptisés. Ce jour-là, environ trois mille personnes se joignirent à eux.
42 Ils étaient assidus à l’enseignement des Apôtres et à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières.

Ce texte est pour moi d’une importance capitale. Il y est question d’adultes à qui on annonce le kérigme, c’est-à-dire le centre de notre foi : « Jésus de Nazareth cet homme puissant en paroles et en actes, est le Seigneur Tout-Puissant que les autorités juives ont tué mais qui est ressuscité d’entre les morts et qui siège à la droite du Père. » Et comment ont réagi les adultes qui, ce jour-là ont reçu ce message? On nous dit qu’ils ont été « touchés au cœur »; autrement dit qu’ils ont été profondément bouleversés par cette annonce. N’oublions pas que les gens qui entendaient cela, avaient à l’esprit de façon très vive ce qui s’était passé cinquante jours plus tôt. Tout le monde avait été témoin d’une façon ou d’une autre de la passion et de la mort de Jésus. Et qu’est-ce que ces adultes ont fait? Ils ont demandé « Que devons-nous faire? ». Ils sentaient que ce message devait changer quelque chose dans leur vie; qu’ils ne pouvaient pas rester dans la situation où ils étaient. Pierre leur dit alors : « Convertissez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ pour le pardon de ses péchés ; vous recevrez alors le don du Saint-Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont loin, aussi nombreux que le Seigneur notre Dieu les appellera. » Le texte laisse entendre que tous n’ont pas cru aux paroles de Pierre, mais que ceux qui « avaient accueilli la parole de Pierre, furent baptisés ». Ces gens se sont engagés ce jour-là à changer de vie, à vivre en compagnie de Jésus, sous son regard et à suivre le chemin de l’évangile. Ils ont sûrement appris par la suite, de façon plus concrète ce que cela voulait dire car la dernière phrase dit: « Ils étaient assidus à l’enseignement des Apôtres et à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières. » Ils étaient donc des affamés, des gens qui voulaient en connaître davantage sur leur religion et qui participaient à l'eucharistie. 

Savez-vous à quoi ce texte me fait penser? Quand j’avais dix-huit ou vingt ans, j’aimais beaucoup regarde à la télévision les Billy Graham Crusades, que je traduirais ainsi : Les Croisades de Billy Graham. Billy Graham, qui est décédé tout dernièrement, est un prédicateur évangélique, de dénomination protestante. J’ai une grande estime de cet homme dont la parole a touché de très nombreux cœurs. M. Graham allait s’installer dans une des grandes villes des États-Unis, avec son équipe, restait dans cette ville durant quelques jours et prêchait à chaque soir dans un immense state soit de baseball ou de football. À chaque fois que je regardais la Croisade à la télévision, les stades étaient remplis. À la fin de chaque soirée de prédication, Billy Graham lançait une invitation du genre de celle-ci : « S’il y a des gens parmi vous qui ce soir, sont prêts à accepter Jésus Christ comme leur Sauveur et à le suivre sur le chemin du Salut, venez me rejoindre ici, en bas, au pied de l’estrade, et nous ferons une prière ensemble. Si vous êtes venus en autobus, ne soyez pas inquiets, votre autobus vous attendra; il ne partira pas sans vous. C’est convenu ainsi. » La scène suivante à la télévision, était très touchante. Des gens, par dizaines, par centaines, descendaient les marches du stade pour aller rejoindre Billy Graham qui alors priait avec eux. Je suis sûr que pour plusieurs d’entre eux, ce fut le début d’une vie nouvelle. Or ce devrait être cela le baptême pour un catholique: le début d’une vie nouvelle.   

Les adultes qui viennent demander le baptême pour leurs enfants en notre paroisse, sont loin, TRÈS LOIN d’avoir de telles dispositions. Or si l’on baptise les enfants, ce devrait être d’abord et avant tout à cause de la foi des parents. Et on baptise quand même. Selon moi, c’est une grave erreur. Cela fait des décennies que l’on fait cela au Québec. J’aimerais qu’on me montre les fruits de cette évangélisation. Si les parents des enfants n’ont pas les bases de la foi chrétienne, et en tout premier lieu, s’ils n’ont pas fait la rencontre personnelle avec Jésus ressuscité, le baptême de l’enfant ne pourra pas s’épanouir. Peut-être bien que le parent voudra que son enfant fasse sa première communion et soit confirmé pour faire comme le reste de sa famille ou pour qu’il puisse se marier un jour, mais la semence que les catéchètes auront déposée dans le cœur des enfants et des parents qui auront suivi la catéchèse, aura beaucoup de difficulté à parvenir à maturité en raison de la société très laïcisée que nous connaissons au Québec. La façon dont la grande majorité des Québécois vivent, ne peut qu’influencer négativement toute personne, à moins que la foi de cette personne ait des RACINES TRÈS PROFONDES. D’où l’importance des cellules paroissiales d’évangélisation.  

Jésus a dit: " Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé "(Mc 16,16).

Je termine ce blogue avec un texte du pape François tiré de sa plus récente exhortation apostolique. Dans le paragraphe que vous lirez dans un instant, le pape décrit ce qu’est la sainteté pour diverses catégories de personnes. Attendez de voir en quoi consiste selon lui la sainteté d’un papa ou d’une maman. Au numéro 14 de l’exhortation, il dit ceci :

Pour toi aussi

14. Pour être saint, il n’est pas nécessaire d’être évêque, prêtre, religieuse ou religieux. Bien des fois, nous sommes tentés de penser que la sainteté n’est réservée qu’à ceux qui ont la possibilité de prendre de la distance par rapport aux occupations ordinaires, afin de consacrer beaucoup de temps à la prière. Il n’en est pas ainsi. Nous sommes tous appelés à être des saints en vivant avec amour et en offrant un témoignage personnel dans nos occupations quotidiennes, là où chacun se trouve. Es-tu une consacrée ou un consacré? Sois saint en vivant avec joie ton engagement. Es-tu marié? Sois saint en aimant et en prenant soin de ton époux ou de ton épouse, comme le Christ l’a fait avec l’Église. Es-tu un travailleur? Sois saint en accomplissant honnêtement et avec compétence ton travail au service de tes frères. Es-tu père, mère, grand-père ou grand-mère? Sois saint en enseignant avec patience aux enfants à suivre Jésus. As-tu de l’autorité? Sois saint en luttant pour le bien commun et en renonçant à tes intérêts personnels. (1)


(1) Gaudete et exsultate: Exhortation apostolique sur l'appel à la sainteté ...

w2.vatican.va/.../papa-francesco_esortazione-ap_20180319_gaudete-et-exsultate.html




dimanche 20 mai 2018

Père et fils chantent la joie


Père et fils chantent la joie
Résultats de recherche d'images pour « Tim and Jack BGT »

Aujourd’hui, en la grande solennité de la Pentecôte, saint Paul énumérait les fruits de l’Esprit dans la deuxième lecture de la messe du jour. Les fruits de l’Esprit sont: « amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi » (Lettre aux Galates, chapitre 5, versets 22 et 23).

C’est l’Esprit Saint qui met l’amour en nos cœurs (Rm 5, 5 ), mais c’est aussi Lui qui y met la joie. La joie est, semble-t-il le fruit de l’Esprit qui m’attire le plus. Un signe en est que mon blogue porte le nom de « Dieu ma joie ».

Je viens tout juste de visionner une vidéo sur l’internet, où un jeune garçon âgé de douze ans rayonne de joie. Ce garçon est pour moi une des plus belles images de la joie qui nous est promise dans les évangiles. Son regard franc et pur, associé à son merveilleux sourire, vous touchera vous aussi profondément, j’en suis sûr.

La vidéo nous montre Jack et son père Tim qui participent à l’émission Britain’s Got Talent (BGT). Au tout début de la vidéo mise ci-dessous, le fils et le père se présentent et le jeune Jack dit: « NOUS SOMMES UN PÈRE ET UN FILS QUI CHANTENT LA JOIE ». La phrase que vous venez de lire en caractères gras, je l'ai écrite hier, quand j'ai mis ce blogue sur le web. Aujourd'hui, le 21 mai, j'ai envoyé un mot à un de mes confrères OMV des États-Unis pour lui demander de me dire si le jeune Jack prononce bel et bien le mot " JOIE " à la fin de la phrase. Je me méfie toujours de mon audition quand il s'agit de traduire des paroles prononcées en langue anglaise. Voici la réponse de John, mon confrère:  

" Ils ont l'accent British; c'est pourquoi ils sont plus difficiles à comprendre. Toutefois, le garçon dit: "Nous sommes un père et un fils qui chantent en duo " (singing duo)

Je viens tout juste de répondre ceci à John:

WOWWWWW !!!!!

C'est incroyable de voir ce que je peux entendre, ou ce que je veux entendre et ce qui est dit en réalité. Quellle chance j'ai de pouvoir avoir recours à quelqu'un qui connaît bien la langue ! "

MERCI ! 

Guy, omv

Je viens donc tout juste de changer le titre de ce blogue. Le titre était: "Père et fils: "Nous chantons la joie " et il est maintenant devenu: " Père et fils chantent la joie ". Je conserve ce titre car toute la vidéo respire la joie, la joie pure de l'amour.  

Tous les deux arrivent sur scène avec leurs guitares et chantent un chant qu’ils ont composé, intitulé: « The Lucky Ones » (« Les Chanceux »).
  
Lorsque Simon, un des juges, a demandé au duo père et fils de quoi parlait la chanson, Tim, le père, a répondu: « Il nous arrive à tous de perdre des membres de nos familles et autres choses; nous aussi en tant que père et fils, nous vivons cela. C’est une chanson qui a trait à la relation père-fils, une chanson familiale. C’est une chanson qui traite de nous. » Et immédiatement après, le jeune Jack ajoute: « C’est une chanson qui est née du fait que nous réalisons à quel point nous sommes chanceux (lucky) d’avoir ce que nous avons. »

Le duo père-fils aura même droit à un "Golden Buzzer ". Voici le concept du  " Buzzer d'or ": chaque juge peut appuyer une fois par année sur le "buzzer d'or" et envoyer ainsi directement le ou les candidats en demi-finales. 

The Lucky Ones
Paroles et musique: Tim and Jack Goodacre


[Verse 1: Tim]
Lay your head on me
As I fall asleep
Put your arms around mine
Stay here by my side

[Chorus: Both]
We're the lucky ones
Only just begun
Others leave too young
We're the lucky ones

[Verse 2: Jack]
Til' your eyes can't see
I'll be all you need
Put your hand in mine
Stay here by my side

[Chorus: Both]
We're the lucky ones
Only just begun
Others leave too young
We're the lucky ones

[Bridge: Both & Jack]
Promise me no matter (I promise)
How the years change us (eyes don't see)
You're perfectly imperfect
Just like you were meant to be
And all through our life please say you'll be mine

Jack and Tim on BGT 2018 [Golden Buzzer] FULL VERSION + ...

https://www.youtube.com/watch?v=Q_YrUaZh2dc
28 avr. 2018 - Téléversé par Spiritman Productions
Father-and-son duo, Jack and Tim, get Simon's golden buzzer for their wonderful 



samedi 19 mai 2018

Hymne " Veni creator Spiritus "


Résultats de recherche d'images pour « Veni Creator Spiritus »

Le « Veni creator Spiritus », est l’hymne la plus célèbre du répertoire grégorien. Elle fut composée au neuvième siècle. J’aime beaucoup personnellement cette hymne. Elle est constituée de sept quatrains, probablement en honneur des sept dons de l’Esprit Saint. Vous trouverez ci-dessous ma traduction de l’hymne, traduction que j’ai voulue la plus près possible du texte. Il s’agit donc d’une traduction très littérale qui n’est pas très élégante, mais qui permet, une fois qu’on l’a lue, de mieux comprendre le texte original en latin.

Depuis trois ans, je ne fais pas d’homélie en ma paroisse le jour de la Pentecôte. Je considère que l’essentiel de la liturgie ce jour-là, consiste à supplier l’Esprit Saint de venir nourrir et accentuer en nous le feu de son amour. Le jour de la Pentecôte doit nous faire vivre une expérience très forte de l’Esprit. À la place de l’homélie cette année, je lirai le Veni creator Spiritus en latin et selon la traduction que j’en ai faite et je le chanterai par la suite, en espérant que des paroissiens emboîteront le pas.

JOYEUSE ET FRUCTUEUSE PENTECÔTE 2018 À TOUS ET À TOUTES !!!

Veni creator Spiritus

Veni creator Spiritus,
Viens, Esprit Créateur  
Mentes tuorum visita, 
Visite l'âme des tiens; 
Imple superna gratia
Emplis de grâce surnaturelle, 
Quae tu creasti pectora. 
Les cœurs que tu as créés

Qui diceris Paraclitus, 
Toi qu’on appelle le Paraclet, 
Altissimi donum Dei. 
Le don du Dieu Très-Haut; 
Fons vivus, ignis, caritas
Source vive, feu, charité
Et spiritalis unctio. 
Et onction sprirituelle

Tu septiformis munere, 
Toi le don aux sept formes, 
Digitus paternae dexterae. 
Le doigt de la droite du Père; 
Tu rite promissum Patris, 
Toi la promesse solennelle du Père, 
Sermone ditans guttura. 
Habilitant nos langues aux discours


Accende lumen sensibus
Allume la lumière dans nos sens, 
Infunde amorem cordibus, 
Infuse l’amour dans nos coeurs; 
Infirma nostri corporis
Les faiblesses de notre corps, 
Virtute firmans perpeti. 
Renforce-les pour résister. 

Hostem repellas longius
Chasse l’ennemi au loin, 
Pacemque dones protinus; 
Donne-nous la paix tout de suite; 
Ductore sic te praevio
Ainsi, sous ta conduite qui nous précède
Vitemus omne noxium. 
Nous éviterons tout mal. 

Per te sciamus da Patrem, 
Par toi nous connaissons le Père, 
Noscamus atque Filium; 
Nous connaissons aussi le Fils; 
Teque utriusque Spiritum
Et grâce à l’Esprit commun aux deux, 
Credamus omni tempore. 
Nous croirons en tout temps. 

Deo Patri sit gloria, 
À Dieu le Père soit la gloire, 
Et Filio, qui a mortuis
Et au Fils qui des morts 
Surrexit, ac Paraclito
est ressuscité, et au Paraclet
In saeculorum saecula. Amen
Pour les siècles des siècles. Amen. 


Hymne avec les paroles :


Veni Creator Spiritus (Pentecost, Hymn) - YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=Kphky63gK5I

4 mars 2011 - Téléversé par Stephan George
Gregorian chant notation from the Liber Usualis (1961), p. 885. Latin lyrics sung by the Schola Cantorum of 


John Lennox: un Chesterton pour aujourd'hui


John Lennox: un Chesterton pour aujourd’hui
Résultats de recherche d'images pour « John Lennox en el Ateneo de Madrid: "¿Ha enterrado la ciencia a Dios?” »

Rosa Maria, une amie qui habite l’Argentine et que j’ai connue grâce à mon blogue, m’a envoyé dernièrement une vidéo de John Lennox, professeur émérite de mathématique à l’université d’Oxford et spécialiste de la philosophie des sciences. Il est aussi un excellent conférencier, comme vous pourrez le constater si vous regardez et écoutez les vidéos mises à la fin du présent blogue. Je considère cet envoi de mon ami comme étant un très grand cadeau car il traite d’un sujet qui me passionne: le rapport qui existe entre la science et la religion. Le professeur Lennox est pour moi de la trempe d’un G.K. Chesterton. Il semble bien d’ailleurs que Lennox voue une grande admiration à Chesterton puisque dans la première vidéo mise ci-dessous, il cite cette phrase de G.K. Chesterton :

“It is absurd for the Evolutionist to complain that it is unthinkable for an admittedly unthinkable God to make everything out of nothing, and then pretend that it is more thinkable that nothing should turn itself into everything.” (1)

Voici ma traduction de cette phrase :

« Il est absurde pour un partisan de l’évolution de se plaindre du fait qu’il est impensable qu’un supposé inimaginable Dieu puisse avoir tout créé à partir de rien, et de prétendre ensuite qu’il est plus pensable que de rien puisse venir tout ce qui existe. »

Voici maintenant ma traduction des huit premières minutes de la conférence du professeur Lennox que vous pourrez voir et entendre dans la deuxième vidéo mise ci-dessous:

Le titre de la conférence est : « Est-ce que la science a enterré Dieu? » Ce titre se réfère particulièrement aux sciences naturelles. Et il y a une impression très répandue dans plusieurs endroits du monde, et particulièrement en Europe, qu’il y a une tension irréconciliable entre Dieu d’un côté et la science de l’autre côté. Je désire suggérer que cela est totalement faux parce que nous n'avons seulement qu'à regarder les Prix Nobel pour la physique pour voir quel est le vrai problème. Il y a environ deux ans (NDLR: en 2013), le prix Nobel de physique a été gagné par un Écossais: Peter Higgs, pour la découverte du boson de Higgs qui est devenu très fameux. Il est un athée. Quelques années auparavant, le même prix Nobel a été gagné par William Philipps (NDLR: en 1997) des États-Unis; il est chrétien. Tous les deux sont brillants. Ils ont gagné le prix Nobel. Par conséquent, ils ne sont pas divisés par leur science. Ils sont divisés par leur « VISION DU MONDE ». L’un est un athée; l’autre est un théiste.

Et si l’on veut comprendre le débat contemporain, nous avons besoin de réaliser que la tension se situe là: il s’agit d’une tension entre deux visions du monde diamétralement opposées: théisme, croyance en Dieu et athéisme, rejet de Dieu. Et il y a des hommes et des femmes de science des deux côtés de ce débat. Par conséquent, ce n’est clairement pas une guerre entre science et religion. Il est en effet intéressant de savoir qu’entre 1900 et 2000, et donc durant ces cent ans, 65% des gagnants des prix Nobel ont été des croyants en Dieu.

(NDLR: le professeur Lennox a bien raison; le fait que de grands hommes de science aient été des croyants en Dieu, montrent clairement qu’il ne peut y avoir de guerre entre la science et la religion. C’est un raisonnement assez simple, mais il s’agissait d’y penser).

La tension entre ces deux « visions du monde » est très ancienne. Chez les Grecs de l’antiquité, il y a les atomistes, Démocrite et Leucippe, qui croient que la réalité ultime consiste en deux choses: atomes et vide. Ils croyaient que c’était tout ce qui existe; qu’il n’y a que cela qui existe. Par conséquent, leur idée de l’explication du monde était réductionniste: toute chose doit être expliquée en termes d’atomes et de vide parce que c’est seulement cela qui existe. Ils sont les premiers matérialistes. Et leur façon de voir est partagée par beaucoup de gens aujourd’hui. En fait, c’est probablement la vision du monde dominante dans les académies de l’Ouest, avec des personnes comme Richard Dawkins. Mais dans le monde ancien, il y avait également des gens tels que Socrate, Plaon et Aristote, qui croyaient qu’il y avait PLUS que des atomes et du vide, qu’il y avait de la TRANSCENDANCE, qu’ils ont formulé de différentes façons: il y avait des dieux ou il y avait Dieu. Mais de toute façon, ils croyaient qu’il y avait PLUS que de l’énergie de masse, que celle-ci  n’était pas la seule chose qui existe. Et il est évident que ces deux visions du monde sont opposées l’une à l’autre et elles divisent l’académie contemporaine.

Alors, au lieu de poser des questions sur la science versus la religion, la vraie question à laquelle nous faisons face est celle-ci : dans quelle direction la science nous oriente-t-elle, si elle nous oriente? Est-ce que la science supporte l’athéisme comme l’affirment Richard Dawkins et plusieurs autres athéistes; ou est-ce que la science supporte le théisme? Ou la science est-elle complètement neutre?

Je suis un mathématicien; un pur mathématicien. Et nous les mathématiciens avons un concept très rigoureux de ce qu’est une preuve. Une preuve part d’axiomes, et utilise la logique pour arriver à une conclusion. En ce sens, nous ne pouvons pas prouver que Dieu existe ou qu'il n'existe pas. Mais il y a un deuxième usage du mot “preuve » dans la majorité des langues. Et il s’agit d’évidence, d’indicateurs. Cela ne veut pas dire qu’ils sont faibles. Par exemple, j’ai été marié avec la même personne depuis presque 50 ans. Je ne peux pas vous prouver mathématiquement que ma femme m’aime. Mais je risque ma vie sur cela. Je suis venu en Espagne sur un jet. Je ne pouvais pas vous prouver mathématiquement que l’avion me conduirait ici, mais je lui ai confié ma vie. Donc, nous ne devons pas penser que parce que nous n’avons pas de preuve mathématique nous ne pouvons pas avoir d’évidences qui soient très fortes. (2)


(1) Professor John Lennox | God DOES exist - YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=otrqzITuSqE

21 déc. 2012 - Téléversé par OxfordUnion
Professor John Lennox gives his argument for the existence of God. 


(2) John Lennox en el Ateneo de Madrid: "¿Ha enterrado la ciencia a ...

https://www.youtube.com/watch?v=GmOnnMzIEzE

25 janv. 2017 - Téléversé par Fundación RZ para el diálogo entre fe y cultura
John Lennox en el Ateneo de Madrid: "¿Ha enterrado la ciencia a Dios?” Asistieron 300 personas al evento el .