samedi 16 février 2019

À Dieu Yvon !

À Dieu Yvon !
YVON SAUVÉ


Funérailles d'Yvon

Aujourd’hui est un grand jour. Nous avons célébré les funérailles de mon bon ami Yvon Sauvé. Yvon a été le fidèle serviteur du Seigneur. Depuis des années il préparait l’autel pour la messe dominicale de 11h à l’église Saint-Marcel et il servait la messe. Il était fidèle au poste et malgré la maladie (un cancer qu’il combattait depuis trois ans), il avait toujours le sourire aux lèvres. Je sais d’où lui venait ce sourire. Ce sourire lui venait de la fréquentation de son doux Seigneur Jésus Christ. Depuis environ deux ans Yvon avait les clefs de l’église Saint-Marcel et la clef de notre chapelle d’adoration (la Chapelle Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et de la Sainte Face). Yvon, a passé de nombreuses heures devant le Saint-Sacrement depuis qu’il est malade. C’est là que ce fidèle serviteur de Dieu s’est préparé à la RENCONTRE LA PLUS IMPORTANTE DE SA VIE, rencontre que nous ferons tous à l’heure de notre mort. Oui Jésus a préparé le cœur d’Yvon à la rencontre de son Dieu. C’est pour cela que j’ai choisi comme évangile ce matin à la messe des funérailles, le texte suivant où il est question du SERVITEUR QUI A SU VEILLER DANS L’ATTENTE DE LA VENUE DE SON DIEU : 
« Restez en tenue de service, votre ceinture autour des reins, et vos lampes allumées. Soyez comme des gens qui attendent leur maître à son retour des noces, pour lui ouvrir dès qu’il arrivera et frappera à la porte. Heureux ces serviteurs-là que le maître, à son arrivée, trouvera en train de veiller. Amen, je vous le dis : c’est lui qui, la ceinture autour des reins, les fera prendre place à table et passera pour les servir. S’il revient vers minuit ou vers trois heures du matin et qu’il les trouve ainsi, heureux sont-ils ! » (Lc 12, 35-38)

Cher Yvon, je te remercie pour le témoignage que tu m'as donné et que tu as donné à plusieurs personnes, spécialement ces dernières années. J'ai vu de mes yeux ce que l'adoration eucharistique peut produire dans une vie d'homme. Et c'est tout simplement fabuleux. Depuis que nous avons instauré l'adoration continue de jour, tu avais choisi avec ton épouse Suzanne, comme heure d'adoration hebdomadaire, le lundi de midi à 13h. Tu es décédé le dimanche 10 février 2019 à 10h57, trois minutes avant que la messe de 11h où tu servais avec amour, ne commence. Comment ne pas y voir un signe de Dieu, une dernière récompense que Dieu te faisait avant de venir te chercher pour un bonheur éternel? J'ai téléphoné à Suzanne, ton épouse ce jour-là vers 13h10 et Suzanne m'a appris ton décès. À la fin de notre conversation téléphonique, Suzanne m'a dit: "Je serai à mon heure d'adoration demain." Je n'en suis pas revenu. À peine vivait-elle un douloureux deuil, que Suzanne tenait à aller passer du temps devant son Seigneur, devant Notre Seigneur. Comme c'est grand ce que Dieu peut faire dans un coeur quand Il le touche de son AMOUR !!! 

Yvon, tu es le premier parmi les adorateurs et adoratrices de notre chapelle d'adoration, à être entré dans l'au-delà, dans la VRAIE VIE, LA VIE ÉTERNELLE. Comme je t'envie d'y être déjà! Prie pour nous, prie pour ta famille, même si je n'ai pas besoin de te demander cela; prie pour moi et prie pour que notre chapelle d'adoration porte des fuits abondants dans les coeurs de nos paroissiens. Et prie pour la RELÈVE. Prie pour tes enfants et tous les jeunes du Québec et d'ailleurs afin qu'ils puissent eux aussi expérimenter la JOIE DE CROIRE, la JOIE D'ÊTRE AIMÉS ET DÉSIRÉS INFINIMENT. 

Je te salue et je te dis AU REVOIR et À DIEU !

Ton ami,

Guy, omv
Voici la chapelle où Yvon adorait son Seigneur
Photo prise aujourd'hui après les funérailles pour signifier la prière d'Yvon dans la chapelle. 
Yvon en tenue de service lors du baptême de mon bon ami Nicholas


vendredi 15 février 2019

Création - Révélation - Mission

Création – Révélation – Mission

La Parole de Dieu, spécialement dans les récits de vocation, me fait réaliser plus clairement que dans la pensée de Dieu, la création, la Révélation et la mission sont trois aspects inséparables ou intimement liés. Ce que je crois comprendre de la façon dont Dieu voit les choses c’est ceci: quand Dieu décide de créer un de ses enfants, il a un plan pour cet enfant. De toute éternité Dieu connaît et aime chacun de ses enfants. Avant même que l’enfant soit conçu dans le sein de sa mère, Dieu le voit comme une personne qui aura telle vocation et tel rôle dans la société. Dieu voit son enfant, de toute éternité comme une personne qui sera mariée, ou célibataire, ou religieuse, etc., et il voit déjà quel sera son rôle dans la société. Il voit déjà son enfant comme menuisier, homme ou femme d’entretien, pilote d’avion, etc. Et Dieu met déjà dans le cœur de son enfant les qualités et les dons dont il aura besoin pour réaliser sa mission et son rôle sur la terre.

C’est vraiment ainsi que je perçois Dieu. Une des réalités qui m’émerveillent depuis quelques mois seulement car je n’avais jamais pensé à cela auparavant, c’est le fait qu’il existe une variété infinie de rôles à jouer en société et de besoins à combler. Or mystérieusement, tous ces rôles et ces besoins réussissent à être comblés; il y a toujours des personnes attirées par tel rôle ou tel service à rendre pour leurs frères et sœurs humains. Comment se fait-il que tous les besoins de la société réussissent à être comblés par des personnes? Il me semble assez évident qu’il y a Quelqu’un d’infiniment sage et intelligent qui dirige tout cela. On dit parfois que "le hasard fait bien les choses". Mais personnellement, je ne crois pas à ce dicton. La Providence, le Dieu Providence fait bien les choses, mais le hasard ne fait jamais bien les choses. Essayez de gouverner votre vie uniquement par le hasard, et vous verrez si votre vie sera belle. Essayez de vous rendre à un endroit sans planifier votre chemin et en vous fiant seulement au hasard, et vous m’en donnerez des nouvelles.

Voilà un des grands avantages d’être chrétiens: nous croyons que nous ne sommes pas le fruit du hasard et nous croyons que Dieu est un bon papa qui avant même de nous créer, a un plan sur nous et pour nous. Il nous voit déjà dans telle vocation pour notre vie (le mot « vocation » désignant ici le choix de vie: célibat, mariage, vie religieuse, etc) et Il nous voit déjà exerçant tel rôle dans la société: chercheurs, artiste, électricien, etc. D’où l’importance de croire en Dieu et de se mettre à son écoute pour connaître son plan dans notre vie, pour notre plus grand bonheur. Plus notre vie sera conforme au plan que Dieu a pour nous, plus nous serons heureux. Voilà ma vision de Dieu et de l’être humain. 


Vocation de Jérémie : CRÉATION – RÉVÉLATION – MISSION :

« La parole du Seigneur lui fut adressée au temps de Josias, fils d’Amone, roi de Juda, la treizième année de son règne ; puis au temps de Joakim, fils de Josias, roi de Juda, jusqu’à la fin de la onzième année de Sédécias, fils de Josias, roi de Juda, jusqu’à la déportation de Jérusalem, au cinquième mois. La parole du Seigneur me fut adressée : « Avant même de te façonner dans le sein de ta mère, je te connaissais ; avant que tu viennes au jour, je t’ai consacré ; je fais de toi un prophète pour les nations. » Et je dis : « Ah ! Seigneur mon Dieu ! Vois donc : je ne sais pas parler, je suis un enfant ! » Le Seigneur reprit : « Ne dis pas : “Je suis un enfant !” Tu iras vers tous ceux à qui je t’enverrai ; tout ce que je t’ordonnerai, tu le diras. Ne les crains pas, car je suis avec toi pour te délivrer – oracle du Seigneur. » Puis le Seigneur étendit la main et me toucha la bouche. Il me dit : « Voici, je mets dans ta bouche mes paroles ! Vois : aujourd’hui, je te donne autorité sur les nations et les royaumes, pour arracher et renverser, pour détruire et démolir, pour bâtir et planter. » (Jr 1. 4-10)

Vocation de l’apôtre Paul : CRÉATION – RÉVÉLATION – MISSION :

« Vous avez entendu parler de mon comportement naguère dans le judaïsme, avec quelle frénésie, je persécutais l'Église de Dieu, surpassant la plupart de ceux de mon âge et de ma race par mon zèle débordant pour les traditions de mes pères. Mais, lorsque Celui qui m'a mis à part depuis le sein de ma mère et m'a appelé par sa grâce, a jugé bon de révéler en moi son Fils afin que je l'annonce parmi les païens, aussitôt, loin de recourir à aucun conseil humain ou de monter à Jérusalem auprès de ceux qui étaient apôtres avant moi, je suis parti pour l'Arabie et, de là, je suis retourné à Damas. Puis, trois ans après, je suis monté à Jérusalem pour faire la connaissance de Pierre, et je suis resté quinze jours auprès de lui. Je n’ai vu aucun des autres Apôtres sauf Jacques, le frère du Seigneur. En vous écrivant cela, – je le déclare devant Dieu – je ne mens pas. Ensuite, je me suis rendu dans les régions de Syrie et de Cilicie. Mais pour les Églises de Judée qui sont dans le Christ, mon visage restait inconnu ; elles avaient simplement entendu dire : « Celui qui nous persécutait naguère annonce aujourd’hui la foi qu’il cherchait alors à détruire. » Et l’on rendait gloire à Dieu à mon sujet. » (Ga 1, 13-24)
« Or, il y avait à Damas un disciple nommé Ananie. Dans une vision, le Seigneur lui dit : « Ananie ! » Il répondit : « Me voici, Seigneur. » Le Seigneur reprit : « Lève-toi, va dans la rue appelée rue Droite, chez Jude : tu demanderas un homme de Tarse nommé Saul. Il est en prière, et il a eu cette vision : un homme, du nom d’Ananie, entrait et lui imposait les mains pour lui rendre la vue. » Ananie répondit : « Seigneur, j’ai beaucoup entendu parler de cet homme, et de tout le mal qu’il a fait subir à tes fidèles à Jérusalem. Il est ici, après avoir reçu de la part des grands prêtres le pouvoir d’enchaîner tous ceux qui invoquent ton nom. » Mais le Seigneur lui dit : « Va ! car cet homme est l’instrument que j’ai choisi pour faire parvenir mon nom auprès des nations, des rois et des fils d’Israël. Et moi, je lui montrerai tout ce qu’il lui faudra souffrir pour mon nom. Ananie partit donc et entra dans la maison. Il imposa les mains à Saul, en disant : « Saul, mon frère, celui qui m’a envoyé, c’est le Seigneur, c’est Jésus qui t’est apparu sur le chemin par lequel tu venais. Ainsi, tu vas retrouver la vue, et tu seras rempli d’Esprit Saint. » Aussitôt tombèrent de ses yeux comme des écailles, et il retrouva la vue. Il se leva, puis il fut baptisé. Alors il prit de la nourriture et les forces lui revinrent. Il passa quelques jours à Damas avec les disciples et, sans plus attendre, il proclamait Jésus dans les synagogues, affirmant que celui-ci est le Fils de Dieu. » (Actes des Apôtres 9, 10-20)


  

mercredi 13 février 2019

Adorer Jésus jour et nuit

Adorer Jésus jour et nuit

J’ai appris cette semaine une nouvelle étonnante et merveilleuse. La nouvelle elle-même est étonnante, mais la façon dont la nouvelle nous est parvenue est aussi très surprenante : la nouvelle a été communiquée par " Ici Radio-Canada ". Évidemment, il s'agit du réseau de télévision " Ici Radio-Canada " situé en région; mais quand même, il faut s'en réjouir. Le texte est signé "Priscilla Plamondon Lalancette " et est daté du 3 juin 2018. Voici l'heureuse nouvelle: 
Isabelle Gilbert convient qu'il s'agit d'un miracle: « Il y a des places dans le monde où les chrétiens sont très persécutés et où il y a des chapelles perpétuelles. Ici, on est dans le pain béni. On est gâté. On n'est pas persécutés pour notre foi et on a un petit peu de misère à faire perdurer la chapelle. Quand on est réalistes, on se dit : "L'église va durer combien d'années encore?" On a une moyenne de 75-80 ans. L'avenir est sombre, sauf que l'avenir ne nous appartient pas. Je crois que notre meilleure arme, c'est la confiance et la prière », conclut la fondatrice de la chapelle.
Résultats de recherche d'images pour « Église Ste Thérèse de l'Enfant Jésus d'Arvida »
C'est dans l'église Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus d'Arvida que la chapelle d'adoration perpétuelle est située. Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

Des gens prient à l'intérieur de la chapelle.
La chapelle d'adoration perpétuelle Saint-Pie X Photo : Radio-Canada / Priscilla Plamondon Lalancette

La Chapelle d'adoration perpétuelle Saint-Pie X est située au sous-sol de l'église Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus dans le quartier patrimonial d'Arvida à Saguenay. Elle célèbre son 15e anniversaire le 3 juin 2018.


mardi 12 février 2019

L'amitié en images

L’amitié en images 

Une amie m’a envoyé la photo ci-dessous de ses deux neveux :  



Cette photo est belle n'est-ce pas ? Elle me rappelle les photos ci-dessous : 

Résultats de recherche d'images pour « The Kite Runner »

En voyant la photo des neveux de mon amie, cela m'a fait penser à un de mes films préférés: The Kite Runner (Les Cerfs-volants de Kaboul). Ce film raconte l'amitié entre Hassan et Amir. Le jeune Hassan est le personnage de films qui me fait le plus penser à Jésus, si je fais évidemment exception des films à caractères religieux. Amir va manquer d'amour envers son ami et va même le trahir, mais cela n'empêchera pas Hassan d'être fidèle à l'amitié jusqu'à la fin. La genèse de l'amitié des deux amis occupe la première moitié du film. 

Le titre du film en anglais est beaucoup plus percutant et parlant. Le " Kite Runner " est celui qui court après le dernier cerf-volant qui s'est écrasé au sol lors d'une compétition de cerfs-volants dont le but est de rester seul dans le ciel après avoir coupé la corde des autres cerfs-volants. Le premier enfant qui rejoint le dernier cerf-volant tombé au sol, garde le cerf-volant en trophée. Hassan a un don spécial pour repérer le dernier cerf-volant tombé. Le véritable "Kite Runner" ("coureur de cerf-volant"), c'est lui. Le titre du film en anglais, pointe donc vers Hassan et nous montre ainsi qu'Hassan est le personnage le plus important et le plus beau du film. Le titre du film en français, n'indique aucunement cela et est donc moins bien choisi. 

Mais n'allez pas penser, d'après les images que vous voyez, que ce film est un film pour enfants; loin de là. 

Résultats de recherche d'images pour « les cerfs volants de kaboul » Résultats de recherche d'images pour « The Kite Runner Hassan and Amir »
                                                                             Hassan à gauche, Amir à droite
Résultats de recherche d'images pour « The Kite Runner » 
13 févr. 2008
Regardez l'extrait du film Les Cerfs-volants de Kaboul (Les Cerfs-volants de Kaboul Extrait vid 


lundi 11 février 2019

Pour le " DIMANCHE DE LA PAROLE "

Pour le « DIMANCHE DE LA PAROLE »
Démarche spirituelle pour petit groupeDémarche familiale

Démarche narrative pour grand groupe
Illustrations faites par Soeur Trinh Ta, csc

Je viens d'apprendre grâce à SOCABI (La Société Catholique de la Bible) que le pape François lors du Grand Jubilé de la Miséricorde, a exprimé le désir qu'il y ait durant l'année liturgique, un dimanche consacré à la Parole de Dieu. Je ne savais pas cela. SOCABI a désiré répondre à ce désir du pape François. L'an dernier, ils ont composé des feuillets permettant de vivre un échange sur la Parole de Dieu. Ils ont alors choisi la parabole par excellence sur la Miséricorde: la Parabole du Père Miséricordieux, souvent appelée la Parabole du fils prodigue. Cette année, ils ont choisi la Parabole du bon Samaritain en Luc 10, 25-37.

J'ai reçu aujourd'hui le message suivant : 

Bonjour à tous,
C'est avec grande joie que je vous informe que tout le matériel pour le Dimanche de la Parole 2019 est maintenant disponible en ligne au:
www.socabi.org/dimanche-de-la-parole

Merci à Denise, Geneviève et Yves pour la rédaction des démarches de cette année. Merci à Trinh pour la création des superbes illustrations des cinq documents. Merci à Fabiola pour la mise en page attrayante. Et double merci à Geneviève qui a fait un travail remarquable dans la révision de chacune des démarches.

Vous trouverez en pièce jointe un communiqué de presse (en format word et pdf) et une image des pages couvertures des cinq documents de 2019 (le document de présentation et les quatre démarches).

Merci de bien vouloir faire circuler l'information dans vos réseaux respectifs : sites web, listes d'envois, info-lettres, pages Facebook, comptes Twitter, etc.. Il s'agit d'un des projets majeurs de SOCABI et de ressources de très bonne qualité pour toute personne intéressée à mieux comprendre la Bible et à approfondir son expérience de la miséricorde de Dieu.
Je demeure disponible pour toute question à ce sujet,

Francis

SOCABISociété catholique de la Bible
  
2000, rue Sherbrooke Ouest. Montréal (QC),  H3H 1G4


COMMUNIQUÉ     Pour diffusion immédiate
                                                                       
DIMANCHE DE LA PAROLE 2019

Montréal, 11 février 2019

Dans la lettre apostolique Misericordia et misera, qui marquait la fin de l’année de la miséricorde, le pape François a exprimé le souhait que soit mis en place un Dimanche de la Parole lors duquel les communautés chrétiennes seraient appelées à renouveler leur engagement à diffuser, faire connaître et approfondir l’Écriture Sainte.

 Afin de répondre à cet appel du pape, SOCABI a préparé quatre démarches qui portent sur la parabole du bon Samaritain (Lc 10, 25-37). Ces démarches s’adressent aux responsables de l’animation pastorale en paroisse ainsi qu’aux personnes, communautés religieuses, groupes de partage, familles qui désirent méditer, comprendre, célébrer et témoigner de la miséricorde de Dieu. Les quatre activités ont été conçues pour être animées par des non-spécialistes de la Bible et à prendre place à l’extérieur de la célébration eucharistique. Il s’agit de quatre approches complémentaires à vivre sous des modalités différentes : en individuel, en petit groupe de partage, en famille ou en grand groupe. Ainsi tous pourront y trouver la démarche qui correspond le mieux à leur situation.

Les quatre démarches sont disponibles gratuitement au www.socabi.org/dimanche-de-la-parole et sont accompagnées par un document d’introduction qui les présente brièvement. Toutes les démarches sont « prêtes à emporter ». Il suffit de les télécharger ou de les imprimer et le tour est joué!

Dans le but de favoriser l’unité ecclésiale, il serait bon de tenir ce Dimanche de la Parole le deuxième dimanche du carême, à savoir le 17 mars 2019. Il est aussi possible de choisir un autre moment qui vous conviendrait mieux, l’expérience de la miséricorde de Dieu se vivant bien évidemment en tout temps.

Toute l’équipe de conception vous souhaite de profondes méditations, de riches échanges et de fructueuses réflexions à la rencontre de la miséricorde de Dieu.

Pour informations :
514-677-5431 • directeur@socabi.org


Commentaire personnel: Je trouve les illustrations de Soeur Trinh Ta, Soeur de Sainte Croix, tout simplement MAGNIFIQUES. 
Résultats de recherche d'images pour « Trinh Ta Soeur Sainte Croix »
 Soeur Trinh Ta, csc

Voici le mot que j’ai envoyé à Sœur Trinh :

Chère Soeur Trinh, 

J'espère que vous allez bien. 

Je remercie Dieu de l'IMMENSE TALENT qu'Il vous a donné. Vous dessinez et peignez MAGNIFIQUEMENT. Et qui plus est, ce talent est mis à la disposition du Seigneur, pour l'édification de son Royaume

Je remercie aussi le Seigneur de m'avoir fait connaître Anne-Marie Forest. C'est grâce à elle que je vous ai connue. 

Vos illustrations de la Parabole du bon Samaritain sont géniales. Que j'aime voir le prêtre du HAUT DE SON ÂNE, en train de se demander, semble-t-il, ce qu'il devrait faire. Mais la charité, c'est tout de suite. Quand on attend, il est souvent trop tard. C'est pour cela que saint Paul nous dit: " LA CHARITÉ NOUS PRESSE " (2 Co 5, 14).

Et  combien j'aime la façon dont le Bon Samaritain descend de sa monture le jeune juif blessé à mort. J'ai rarement vu un dessin aussi réaliste. 

BRAVO !

P. Guy, omv





Mon amie Soeur Maryse, m.c.

Mon amie Soeur Maryse, m.c.
Résultats de recherche d'images pour « église en sortie 14 décembre 2018 sel et lumière »

Chers amis, ce matin, en la mémoire facultative de Notre-Dame-de-Lourdes, il me fait plaisir de vous présenter une amie: Sœur Maryse, m.c. (Missionnaire de la Charité). Je connais Soeur Maryse depuis une quarantaine d'années. 

Maryse est le nom que Mère Teresa a donné à mon amie quand elle est entrée dans la Congrégation des Missionnaires de la Charité. Mais Soeur Maryse a été baptisée dans l'Église catholique sous le nom de Lucie Gilbert. Lucie est issue d'une famille nombreuse et aisée de Sainte-Foy, endroit très connu à Québec. 

Pour moi Soeur Maryse est un signe évident et puissant de l'existence de Dieu. Cette femme a toujours été d'une condition physique très frèle; du moins c'est ainsi que je l'ai toujours perçue. Quand j'ai su qu'elle joignais une Congrégation religieuse qui a est très austère et exigeante physiquement et mentalement, j'étais assuré que ma chère amie "ne ferait pas de vieux os" chez les Missionnaires de la Charité. Or Soeur Maryse est toujours dans cette Congrégation et heureuse de l'être, comme en témoigne son large sourire légendaire qu'elle a toujours su partager avec les gens qu'elle rencontre, à la manière du pape François et encore mieux à la manière de Notre-Dame de Lourdes. Car ce qui m'émerveille dans les apparitions de la Vierge Marie à Bernadette, c'est son sourire (voir: Le sourire de la Vierge Marie).

Quand j'étais à Rome, dans les années 80, j'ai demeuré quelques années sur la Via Casilina, la même rue où demeurait Soeur Maryse à cette époque. Je me souviens d'être allée la voir un jour d'hiver à Rome et Soeur Maryse me disait que ce n'est pas facile l'hiver à Rome, où il fait froid et humide, de se lever tôt le matin et se laver les cheveux et le corps à l'eau froide car il n'y avait pas d'eau chaude dans la maison où elle habitait. Je me disais: "Pauvre Lucie !" Car pour moi, Soeur Maryse, c'est encore et surtout Lucie Gilbert. Plus tard, je suis allé lui rendre visite en Haïti, où Maryse a oeuvré dans un mouroir. Le temps vécu par Soeur Maryse à Port-au-Prince a été un moment très difficile de sa vie. Et comme toujours, cette chère religieuse en est sortie victorieuse: " Courage, j'ai vaincu le monde " (Jn 16, 33), a dit Jésus. 

Oui Soeur Maryse a toujours été pour moi un signe évident que Dieu existe. 

J'espère que vous regarderez la vidéo mise au début du présent blogue. Vous entendrez Soeur Maryse parler du jour où elle a senti l'appel à devenir Missionnaire de la Charité. Ce jour a eu lieu au début des années 80 à Québec alors que Lucie faisait une retraite appelée " les Exercices Spirituels de saint Ignace " avec le Père Engelbert Lacasse, s.j. Je participais moi aussi à cette retraite. J'étais dans la même salle que Lucie quand elle a entendu de Dieu l'appel à la vie religieuse. Je trouve cela EXTRAORDINAIRE de savoir que j'étais ce jour-là à quelques pieds d'une personne qui était touchée à vie par la grâce de Dieu. Nous avons entendu hier à la messe dominicale, le récit de l'appel du prophète Isaïe et le récit de l'appel de l'apôtre Pierre. Quelle grâce cela aurait été si ces jours-là nous avions été présents aux côtés d'Isaïe ou de Pierre. L'appel à la vie religieuse est si intime et si puissant, que le fait de savoir que j'étais dans la même pièce qu'une personne qui a ressenti cet appel, me boulverse. Je suis très reconnaissant à Dieu de savoir cela. Je ne l'ai pas su le jour même, car tout se passait dans le secret du coeur de Lucie, mais je l'ai su après; et cela m'a grandement réjoui. 

Jusqu'à ce jour, Lucie n'avait jamais entendu parler de Mère Teresa. Le Père Lacasse parle de la future sainte de Calcuta et Lucie entend l'appel à entrer dans cette Congrégation religieuse. Comme c'est grand l'appel à la vie chrétienne et l'appel à la vie religieuse! Comme c'est grand et puissant! Merci Seigneur d'avoir voulu que j'entende moi-même cet appel un jour et d'avoir permis que je sois aux côtés de Lucie quand cet appel a retenti dans son coeur. 

Soeur Maryse, je remercie le Seigneur d'avoir permis que je te connaisse. Et maintenant que tu es arrivée à Montréal, nos chemins se croiseront sûrement à nouveau et j'aurai la joie de revoir ton magnifique sourire.  

SOIS HEUREUSE CHÈRE AMIE, ET SÈME LA JOIE AUTOUR DE TOI !!!

Dans la vidéo ci-dessous, Soeur Maryse est la première personne interviewée à l'émission "Église en sortie". Son témoignage ne dure que huit minutes et demie

14 déc. 2018 - Téléversé par seletlumieretv
Cette semaine à Église en Sortie, Francis Denis reçoit sœur Marise, de la communauté des sœurs missionnaires ...