dimanche 4 novembre 2012

Les Yeux de l'Amour

Les Yeux de l’Amour

 

Chers amis, dernièrement (blogue du 13 octobre dernier), je vous ai dit que j’avais écrit il y a deux ans environ, mon testament spirituel et que j’avais donné à ce testament le titre de : « Les Yeux de l’Amour ». Je suis heureux aujourd’hui de vous annoncer un « scoop »; une primeur : bientôt, vous pourrez voir et entendre sur You Tube, mon testament spirituel. Mon anniversaire de naissance est en octobre; le 17 octobre, pour être très précis. Je vous invite fortement à aller lire le texte que j’ai mis sur mon blogue le 16 octobre 2011, la veille de mon anniversaire de naissance. Ce texte s’intitule : Guéri par le Frère André. Je raconte dans ce texte comment j’ai été guéri miraculeusement, selon moi, d’une sévère dépression par l’unique saint (saint masculin) québécois : saint Frère André Bessette. J’ai été tellement touché de voir que ce saint a été canonisé le jour de ma fête, le 17 octobre 2010.

 

Or cette année, un peu comme un enfant, j’ai été quémander un cadeau d’anniversaire. Le 16 octobre, je me suis rendu chez mon bon ami Mathieu (que vous connaissez maintenant, si vous fréquentez régulièrement le blogue) et je lui ai demandé s’il pouvait mettre mon testament spirituel sur You Tube. Il m’a répondu que oui et le jour même, je suis allé enregistrer ma voix dans son studio; j’ai lu mon testament spirituel. Puisque ce testament spirituel est très visuel, en ce sens qu’il contient de nombreuses reproductions d’œuvres d’art, il appartenait par la suite à Mathieu de mettre les images en harmonie avec le texte lu et d’agrémenter le tout de musique appropriée. J’ai osé demander à Mathieu d’intégrer dans la vidéo une de mes pièces musicales préférées. Je vous dirai laquelle dans un prochain écrit. Quelques jours plus tard, Mathieu me téléphonait pour aller visionner ce qu’il avait fait. C’est vraiment très beau. Mais, depuis ce temps, Mathieu a changé d’emploi et une nouvelle petite fille est née de son union matrimoniale avec Chantal, ce qui fait que mon cadeau de fête à été quelque peu retardé. Mais le produit final vous sera présenté sous peu, j’en suis sûr, pour ma plus grande joie.

 

Aujourd’hui, en ce 31ème dimanche du temps ordinaire, la Parole de Dieu nous présente le grand commandement de l’Amour. La première lecture nous présente le très fameux texte du Deutéronome, chapitre 6, auquel on réfère souvent en employant les deux premiers mots hébreux du texte : « Shema Israel ! »; ce qui veut dire : « Écoute Israël ! » :

 

« Ecoute, Israël : le SEIGNEUR notre Dieu est l'Unique. Tu aimeras le SEIGNEUR ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta force. Ces commandements que je te donne aujourd’hui resteront dans ton cœur. » (Dt 6, 4-6)

Voici ce que madame Marie-Noëlle Thabut nous dit concernant ce texte :

 

« Cette phrase « Ecoute Israël, le SEIGNEUR notre Dieu est l'Unique » est devenue la prière quotidienne des Juifs. C'est le fameux « SHEMA ISRAEL » [1] qu'on récite matin et soir, dès l'âge de trois ou quatre ans. La suite du texte insiste pour qu'on n'oublie jamais cette profession de foi. »

 

[1] - Cette prière est devenue aussi importante pour les Juifs que le Notre Père l'est pour les Chrétiens. Si importante que le premier mot « Écoute » et le dernier « Unique » sont en majuscules dans nos Bibles

 

Et dans l’évangile d'aujourd'hui, à un scribe qui lui demande quel est le premier de tous les commandements, Jésus répond :  


« Voici le premier : Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l'unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force. Voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. » (Mc 12, 29-31)

 

Dans la pensée de Jésus, il y a donc une hiérarchie dans les commandements; il nous faut d’abord aimer Dieu, si nous voulons être capables d’aimer notre prochain en vérité. Tout cela est bien beau, mais cela ne nous dit pas comment faire. Le « comment » est souvent la grande question de nos existences. Je suis personnellement convaincu que la meilleure façon de montrer notre amour, est par nos yeux. Les yeux disent tout; les yeux révèlent l’intérieur. Ce n’est pas pour rien que Jésus nous dit, dans le sermon sur la montagne : « La lampe du corps, c’est l’œil. Si donc ton œil est sain, ton corps tout entier sera lumineux. » (Mt 6, 22) Et ne dit-on pas que « les yeux sont le miroir de l’âme ? »

 

Vous comme moi, j’imagine, nous avons de la difficulté à aimer certaines personnes. Par exemple, il nous est difficile d’aimer des politiciens aux idées très différentes des autres. Ou encore tel ou tel artiste qui, par ses propos, heurte nos convictions profondes. Je me demande souvent, en pensant aux gens que j’ai de la difficulté à aimer, comment je les regarderais si elles se trouvaient devant moi. Voilà pour moi le véritable test de l’amour : comment regarderais-je les gens que j’aime moins, si ces personnes se tenaient un jour devant moi? Il est très bon et salutaire de se poser une telle question car si jamais l’occasion propice ou funeste se présentait, nous serions mieux disposer à agir de la bonne façon.

 

Gandhi est un des personnages historiques qui m’impressionnent le plus. Quand je pense que cet homme n’était même pas chrétien, j’ai honte de moi qui me dis disciple de Jésus. Gandhi n’était pas chrétien, mais il était croyant. Et c’est grâce à sa foi en Dieu et à sa grande vie de prière qu’il a pu atteindre à un sommet d’amour envers le prochain. Voici ce que Gandhi a dit de lui-même :

 

« Je me considère comme incapable de haïr qui que ce soit. Depuis plus de quarante ans, grâce à la prière et à la suite d’un long travail sur moi-même, je n’ai plus jamais haï personne. Je vois bien tout ce qu’il y a de prétentieux dans un tel aveu, mais je le fais en toute humilité. En revanche, je hais le mal sous toutes ses formes. J’ai en horreur le régime que les Britanniques ont établi en Inde. Je hais la manière impitoyable dont on exploite l’Inde, …   Mais je n’ai aucune haine pour les Anglais qui nous oppriment, ni pour les Hindous qui sont sans pitié pour leurs frères. Je cherche à les réformer à l’aide de tous les moyens que l’amour met à ma disposition. »

 

(Tiré de : Gandhi, La voie de la non-violence, U.N.E.S.C.O, 1969, p. 90.  Il est bon de souligner que le titre anglais de ce petit livre est le suivant : « All Men Are Brothers » : « Tous les hommes sont frères »)

 

Une bonne façon de « voir » comment Gandhi a fait pour manifester son amour, consiste à visionner le film « Gandhi » qui a remporté tant d’Oscars. Je vous invite à porter une attention toute spéciale aux yeux de l’acteur qui joue Gandhi, à chaque fois qu’on méprisait ou torturait ce géant de l’humanité.

 

 

 

 

 

 

 

3 commentaires:

  1. Ma réponse, simplement, père Guy est celle-ci :

    http://www.flickr.com/photos/-polymnia-/291317720/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...l'essentiel du petit Prince de Saint Exupéry!

      Supprimer
  2. Et de manière plus profane :

    https://www.youtube.com/watch?v=J6sJwTU-r-I

    Gerry Boulet, Les yeux du coeur!

    RépondreSupprimer