lundi 4 mai 2015

Sieger Köder (1925 - 2015)

Sieger Köder (1925-2015)
Sieger Köder

 Chers amis,

Je viens de recevoir un très beau cadeau d’une de mes paroissiennes et amies. Cette amie vient de me faire connaître un peintre que j’ignorais. Qui plus est, un peintre qui est prêtre: Sieger Köder. Sachant que mon désir le plus profond est la joie (1), mon amie m’a envoyé un commentaire de la peinture de Köder, intitulée: La joie. Avant de devenir prêtre, Köder a été un professeur d’art. Il a aussi été un prisonnier de guerre durant la deuxième guerre mondiale. Cette douloureuse expérience a influencé la façon dont il a peint les stations du  Chemin de la Croix.

Ce prêtre artiste, était très modeste. Dans une interview, il a dit ceci: « Les gens viennent à Ellwangen en demandant à voir le peintre. Si ces personnes sont si intéressées par le peintre, cela prouve qu’ils n’ont pas compris les peintures ». Il est assez facile pour un prêtre de comprendre une telle phrase. Je la paraphraserais ainsi: « Si les gens sont si intéressés par le curé, c’est qu’ils n’ont pas compris l’homélie ». C’est le message qui compte, et non pas le messager. Même Jésus, qui est le Maître par excellence, a dit un jour: « Si vous ne me croyez pas, croyez au moins mes œuvres » (Jn 10, 38). Avant de vous indiquer comment accéder à une belle description et méditation sur l’œuvre de Köder, intitulée La joie, voici quelques unes de ses peintures, que je trouve aussi très joyeuses :

L'enfant des mains de Dieu
  
 « Ce tableau nous montre une Nouvelle Naissance. Le visage lumineux d’un enfant heureux est enserré par deux mains aux couleurs d’arc-en-ciel : les mains de Celui qui fait une Alliance Nouvelle, les mains du Très-Haut, les mains de Dieu qui offre son Fils au monde.

Les prophètes l’ont annoncé comme l’Emmanuel : Fils du Très-Haut (1,31). Il est là, parmi nous, éveillé, nous regardant chacun pour nous éveiller à son amour.
Depuis que l’Ange du Seigneur a transmis la nouvelle lors de l’Annonciation, Marie a porté dans son sein l’Enfant promis, elle a cru à la Parole (1,44). Elle a chanté cet enfant que le peintre chante aux couleurs du Magnificat (1,46).
»
(Sœur Claudette Danis, fdls)


 


Simon Pierre va vers
Jésus ressuscité, sur le rivage


La Joie:

Pour lire un magnifique commentaire et une méditation sur cette peinture de Sieger Köder, veuillez cliquer sur le lien suivant et passer la souris sur chacune des six puces qui se trouvent au bas de la peinture:

La joie, par Sieger Köder (1925-2015) « Notre Dame du Web

www.ndweb.org/2015/04/la-joie-par-sieger-koder-1925-2015/

(1) Dieu ma joie: Le désir le plus profond dieumajoie.blogspot.com

2 commentaires:

  1. Un immense don de Dieu qui explique davanatage et tellement bien la parole et les évangiles. C'est de toute beauté. Merci à votre paroissienne pour ce magnifique témoignage et partage.

    RépondreSupprimer
  2. *davantage¨*.... erreur de dactylographie... et de la dactylographe. - Sourires.

    RépondreSupprimer