dimanche 2 septembre 2012

Phrase étonnante et bouleversante

Phrase étonnante et bouleversante
Le dernier jour de mes vacances, mes deux meilleurs amis sont venus me visiter à mon chalet dans la région de Québec. Il s’agit de Michel Fauteux et Michel Fontaine. Nous nous sommes connus à la faculté de philosophie de l’université Laval, dans les années soixante-dix. Les deux Michel ont enseigné la philosophie durant toute leur vie active, pour ainsi dire, au CEGEP Ste-Foy, dans la ville de Québec. Étant tous les trois croyants et « pratiquants » (selon l’acception commune du terme), il est normal que notre conversation prenne la tangente religieuse. En ce jour de fin d’été, nous discutions sur le fait que notre société québécoise est de plus en plus aseptisée en ce qui regarde la religion catholique. Pour plusieurs de nos concitoyens, la religion catholique est une chose du passé; elle a été néfaste pour notre nation et l’a conduite dans une grande noirceur. Plusieurs québécoises et québécois ont honte de leur appartenance à la religion de leurs ancêtres et désirent qu’on ne parle plus de religion. Notre chère religion catholique est presque perçue comme une maladie dont il faut se défendre et se protéger. D’où ce désir constant d’aseptiser la société de toute forme de religion, si possible. Écrivant cela, j’ai la nette impression de n’exagérer qu’à peine.
C’est alors que Michel Fontaine a cité une phrase bouleversante prononcée en 2010 par l’archevêque de Chicago, le cardinal Francis George. Constatant à quel point la liberté religieuse était désormais en danger aux États-Unis et dans d’autres sociétés occidentales, le cardinal a émis cette phrase :
"I expect to die in bed, my successor will die in prison, and his successor will die a martyr in the public square."
"Je prévois mourir dans mon lit; mon successeur mourra en prison et son successeur mourra martyr sur la place publique. " 
Quelle phrase étonnante et bouleversante !!!  Je suis ordinairement de nature optimiste, mais à voir la façon dont les choses vont chez nous au Québec, je ne puis m’empêcher de penser que Mgr George a émis ce jour-là une « phrase prophétique ». Et ce n’est pas par hasard que j’ai mis cette phrase en rouge.



1 commentaire:

  1. Suite à cette lecture, je dirais ce que je ne cesse de répéter ad nauseam (expression utilisée bien souvent à tort ou à raison par bien des personnes, par les temps qui courent!) quand des gens dénigrent toutes formes de religions : "Ce ne sont pas les religions, ou le religieux, de telle ou telle culture, qui sont néfastes! si je peux écrire ce mot, mais bien ce qu'en font les hommes et les femmes de ces religions et qui travestissent le message original de bon de toute religion!"

    RépondreSupprimer