mardi 26 décembre 2017

Mon plus beau cadeau de Noël

Mon plus beau cadeau de Noël 
Mon ami Nicholas

Chers amis, je tiens aujourd’hui à vous partager une autre grande joie que j’ai reçue par l’entremise de mon ami Nicholas. Nicholas est le jeune trisomique de 17 ans qui vient à chaque dimanche à la messe paroissiale de 9h30. À chaque jour je regarde les statistiques de mon blogue. Lors de la dernière semaine, c’est le blogue intitulé « Mon ami Nicholas » qui a été le plus lu:

19 déc. 2017 17:00 – 26 déc. 2017 16:00

Articles

EntréePages vues

5 déc. 2017
351
5 nov. 2017, 2 commentaires
331
295
18 nov. 2017, 2 commentaires
291
284

Dimanche dernier, me rendant à l'arrière de l'église juste avant la messe et passant à côté de Nicholas, celui-ci m'a salué avec son large sourire et m'a tendu un petit cadeau, très bien emballé. Je lui ai dit de me le remettre après la messe. Après la messe, Nicholas est venu me remettre son cadeau, que j'ai immédiatement ouvert devant lui. Il s'agit d'une magnifique cuillère faite en argent sur laquelle il y a trois croix représentant le Calvaire. La croix du milieu est percée bord en bord de la cuillère, laissant ainsi passer la lumière du jour. Sous la croix, un seul mot est écrit:  A   M   O   U  RCe cadeau m'est très cher car il s'agit d'une oeuvre artisanale faite par Nicholas lui-même, sous la guidance de sa chère maman Dorothy.

 

En recevant le cadeau, j'ai demandé à Nicholas: "Qui a fabriqué ce cadeau? " Il m'a répondu: "Moi et ma maman." Dans un échange courriel que j'ai eu avec la mère de Nicholas, cette dernière m'a dit que Nicholas avait travaillé très fort pour fabriquer ce cadeau et qu'elle avait été là pour le guider. Elle a même joint plusieurs photos de Nicholas dans son atelier, en train de fabriquer mon cadeau. Voici deux de ces photos. 

      

Le mot  A M O U R   qui est écrit sous la croix, revêt une importance particulière à mes yeux et est intimement lié à la spiritualité de Nicholas. J'ai appris par la maman de Nick, que ce cher ami n'est pas baptisé. J'ai donc demandé à madame Christiane Gagnon, mon bras droit en paroisse, d'entreprendre la formation catéchétique de Nicholas. J'aurai la joie de baptiser Nicholas à Pâques. Lors de la deuxième rencontre que Christiane a vécue avec Nicholas, elle lui a demandé: "Qui est Jésus pour toi? " Nicholas a alors répondu par un seul mot: " AMOUR "

Nicholas n'est pas baptisé mais il venait à chaque dimanche recevoir la communion, l'eucharistie. Lors de la troisième rencontre que Christiane a eue avec Nicholas, elle lui a demandé: "Qu'est-ce que tu vas chercher durant la messe lorsque tu t'avances avec les autres, en ligne, pour aller vers le prêtre?" Nicholas a répondu: " Du pain." Cette réponse est tout à fait normale dans les circonstances, n'est-ce pas? Une fois que Christiane et moi sommes devenus de véritables amis de Nicholas, nous sommes allés le rencontrer chez lui pour lui demander de s'abstenir pour le moment de "faire la communion " car ce qu'il va chercher à ce moment-là, ce n'est pas vraiment du pain, mais JÉSUS. J'ai alors expliqué le mystère le plus grand de notre foi de la façon suivante à ce cher Nicholas: " Jésus nous aime tellement, qu'il a trouvé un moyen de venir en nous." Je n'oublierai jamais l'expression sur le visage de Nicholas quand je lui ai dit ces mots: son visage a exprimé de l'étonnement, mais pas de doute. J'ai été ébloui par sa réaction. Il a certes été étonné par ma réponse, mais il a semblé y croire d'emblée. J'ai alors compris la vérité de cette parole d'une religieuse qui a fondé une communauté religieuse en France pour les personnes trisomiques: "Les personnes trisomiques ont plusieurs handicaps, mais sur le plan spirituel, elles n'ont aucun handicap (1). En sortant de la maison de Nicholas, Christiane m'a dit ceci: "Nicholas a une capacité d'écoute (et d'attention) exceptionnelle". Et c'est tout à fait vrai. Surtout, selon moi, lorsqu'on parle des vérités de la foi catholique. 

Ce cadeau est vraiment un cadeau de Noël. Il s'agit d'une cuillère décorative que l'on met normalement dans le sapin de Noël. Mais il n'est pas question pour moi de me priver de ce cadeau onze mois par année. Je me sers donc de la cuillère comme d'un porte-clefs. Ce porte-clefs auquel sont accrochées les clefs de ma maison, sera sur moi tous les jours de l'année. MERCI CHER NICHOLAS  !!!



dieumajoie.blogspot.com/2016/04/les-petites-soeurs-disciples-de-lagneau.html



2 commentaires:

  1. Pourquoi attendre a Pâques pour lui accorder le baptême si Il le désire maintenant.Mes parents m 'ont amené au Curée quelques jours après ma naissance, jamais il n 'aurait accepter d 'attendre.
    Jacques Sénécal




    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Jacques, un baptême d'enfant et un baptême d'adolescent ou de jeune adulte, n'est pas la même chose. Dans l'Église catholique, il y a une démarche spéciale à suivre avant de baptiser un adulte. Normalement, cela prend un an environ, et même plus. Pour Nicholas, nous irons plus vite que cela. Pâques est très tôt cette année. Nicholas a besoin d'un peu de formation chrétienne. Nous sommes très heureux de la lui donner. Et il est lui-même très heureux de suivre cette formation.

      Supprimer