dimanche 13 décembre 2015

La joie est une source en nous

La joie est une source en nous
 
« Je comprends et je sais par expérience ‘Que le royaume de Dieu est au-dedans de nous.’ »   (Thérèse de l’Enfant-Jésus, Ms A 83v°)

Nous sommes déjà parvenus à la mi-Avent. Merci à notre Mère l’Église de nous inviter à la joie régulièrement, et tout spécialement aujourd’hui, en ce dimanche appelé « Gaudete ». Le mot Gaudete est un mot latin qui veut dire « Réjouissez-vous ». Le dimanche de la mi-Avent porte ce nom en raison des tout premiers mots de la liturgie de la messe, que l’on retrouve dans l’antienne d’ouverture: « Soyez toujours dans la joie du Seigneur; je le redis: soyez dans la joie. Le Seigneur est proche » (Ph 4, 4-5).

Le prophète Sophonie, dans la première lecture de la messe d’aujourd’hui, non seulement nous invite et nous « pousse » à la joie, mais il nous indique surtout la raison principale et essentielle pour laquelle nous devons nous réjouir: le Seigneur est en nous:

« Pousse des cris de joie, fille de Sion ! Éclate en ovations, Israël! Réjouis-toi, de tout ton cœur bondis de joie, fille de Jérusalem! Le Seigneur a levé les sentences qui pesaient sur toi, il a écarté tes ennemis. Le roi d’Israël, le Seigneur, est en toi. Tu n’as plus à craindre le malheur. Ce jour-là, on dira à Jérusalem: « Ne crains pas, Sion! Ne laisse pas tes mains défaillir! Le Seigneur ton Dieu est en toi, c’est lui, le héros qui apporte le salut. Il aura en toi sa joie et son allégresse, il te renouvellera par son amour ; il exultera pour toi et se réjouira, comme aux jours de fête. » (So 3, 14-18)

Le grand leurre de notre société de consommation, est de nous faire croire que la joie se trouve dans les choses qui nous entourent. La joie ne se trouve pas dans les choses qui sont extérieures à nous; elle se trouve EN NOUS. C’est la présence de Dieu en nous, qui est la source de notre joie. J’exprimerais cette vérité de la façon suivante: « La joie n’est pas un objet à conquérir, c’est une source à faire jaillir ».

Saint Jean le Baptiste, dans l’évangile de ce jour, nous indique le chemin qui conduit à la joie. Ce chemin, c’est une conscience pure. Or la conscience pure, elle se trouve au-dedans de nous. Aux différentes catégories de personnes qui venaient rencontrer le Précurseur, et qui lui demandaient ce qu’elles devaient faire pour se préparer à accueillir le Messie, Jean le Baptiste leur disait de creuser en eux des chemins de justice.

« Des publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) vinrent aussi pour être baptisés; ils lui dirent: « Maître, que devons-nous faire? » Il leur répondit: « N’exigez rien de plus que ce qui vous est fixé. » Des soldats lui demandèrent à leur tour: « Et nous, que devons-nous faire? » Il leur répondit: « Ne faites violence à personne, n’accusez personne à tort ; et contentez-vous de votre solde. » (Lc 3, 12-14)

Lorsque j’étais jeune, une chanson de Stéphane Venne, interprétée par Renée Claude, eut un grand succès. Cette chanson a pour titre: « Tu trouveras la paix ». Voici les mots de la chanson:

Tu trouveras la paix

Tu trouveras la paix dans ton coeur

Et pas ailleurs, et pas ailleurs

La seule vraie tranquillité

Le grand repos, l'immobilité

Tu trouveras la paix dans ton coeur

Et pas ailleurs, et pas ailleurs

Tu peux cesser de la chercher

Ce n'est qu'en toi qu'elle peut commencer

Stéphane Venne 1971


Tu trouveras la paix dans ton coeur // Renée Claude ...

https://www.youtube.com/watch?v=qnIHds8uz7A


Pour la circonstance, nous n’avons qu’à changer le mot « paix » par le mot « joie », et disons : « TU TROUVERAS LA JOIE DANS TON CŒUR, ET PAS AILLEURS ».

Que la Vierge Marie, la grande figure de l’Avent, nous apprenne et nous fasse comprendre que la joie est au-dedans de nous.

En ce dimanche, pour signifier la joie et la rendre visible à nos yeux, l’Église nous permet et même nous propose de remplacer la couleur violette des vêtements liturgiques, par la couleur rose, qui est beaucoup plus joyeuse. Personnellement, je ne comprends pas les prêtres qui craignent de porter cette couleur en public. Dans mon homélie de la mi-Avent ou de la mi-Carême, il y a deux ans, j’ai dit à mes paroissiens que j’aimerais beaucoup avoir des vêtements liturgiques de couleur rose pour les dimanches de la mi-Avent et de la mi-Carême. Une paroissienne a eu la bonté et la générosité de m’acheter une magnifique étole rose. Je la porterai avec JOIE aujourd’hui.





2 commentaires:

  1. Très belle réflexion. «La joie n'est pas un objet à conquérir, c'est une source à faire jaillir» Et une autre chanson est montée en moi....

    J - O - I - E, J - O - I - E, JOIE, JOIE, JOIE
    PAIX ET BONNE HUMEUR SONT NOTRE LOI, LOI, LOI.
    NOUS NE NOUS PASSERONS PLUS DE TOI, TOI, TOI,
    J - O - I - E - , J - O - I - E ,JOIE, JOIE, JOIE.
    Bon Dimanche dans l'attente joyeuse de Celui qui vient !
    s. Louise

    RépondreSupprimer
  2. Quelle joie de trouver cette publication ce matin, précisément dans de si belle dispositions. Vraiment!

    RépondreSupprimer