dimanche 17 mars 2013

Invitation à changer de religion

Invitation à changer de religion :
Chers amis,

J’imagine que le titre ci-dessus, vous a un peu intrigués. Si vous êtes catholiques, rassurez-vous, je ne désire aucunement que vous changiez de religion. Mais je suis convaincu que certaines personnes parmi vous, auraient tout avantage à changer leur façon de voir la religion et leur façon de la vivre. Si ces personnes arrivaient à changer de mentalité, cela ferait une différence telle dans leur vie, qu’elles auraient quasiment l’impression de changer de religion. Une des personnes qui ont le mieux exprimé ce que je veux dire ici, est madame Georgette Blaquière. Je vous ai déjà parlé de cette grande dame qui habitait la France. Madame Blaquière a écrit un petit livre intitulé : L’Évangile de Marie. J’ai en ma possession ce livre dont, à première vue, je n’aimais pas le titre. J’aime beaucoup la Sainte Vierge, mais l’Évangile pour moi, a toujours été Jésus. Je n’aimais pas voir le nom de Marie de Nazareth, associé au mot « Évangile ». Je me suis réconcilié avec le titre de ce livre, en pensant au fait que madame Blaquière avait été professeur de grec. Or, le mot grec « evangelion » veut dire « bonne nouvelle ». Je crois que le sens du titre du livre de madame Blaquière, est le suivant : « La Bonne Nouvelle qu’est Marie ».
Voici un extrait de ce livre :
« Une enfant comblée
   « Il a jeté les yeux sur la petitesse de sa servante.» Marie s’est laissée regarder dans sa petitesse, elle s’est laissée aimer dans sa petitesse, en totale transparence.
Est-ce que je me laisse regarder par Dieu?
Est-ce que j’accepte l’amour de Dieu sur moi?
Ne nous y trompons pas, c’est là la pierre de touche de notre vie spirituelle, là qu’est la conversion la plus radicale, le changement de signe – au sens mathématique – de notre relation à Dieu. Nous voulons toujours faire des choses pour Dieu, nous voulons toujours aimer Dieu de notre pauvre amour et nous n’y arrivons pas, ou si peu! Or le premier mouvement de la religion, c’est-à-dire de la relation (ce qui nous relie) à Dieu, n’est pas d’offrir ce que nous faisons pour Dieu, mais d’accueillir ce que Dieu fait pour nous. Il s’agit de passer des pauvres choses que nous donnons à Dieu, aux grandes et merveilleuses choses que Dieu nous donne. Passer de l’offrande de mon pauvre amour, à l’accueil du grand et merveilleux Amour dont Il veut me combler, c’est très exactement changer de religion : au lieu de regarder d’abord ce qu’il faut faire pour Dieu (il faut aller à la messe, il faut prier, il faut faire adoration, il faut lire l’Évangile, il faut s’engager au service des frères), regarder ce que Dieu a fait pour nous de toute éternité et l’accueillir. Tout conversion vraie commence par l’accueil de l’immense amour de Dieu sur moi et l’acceptation de me laisser faire par cet Amour, de me laisser aimer, de me mettre sous ce regard de tendresse …   Alors tout peut  changer en moi. Toutes les portes sont ouvertes pour passer de la loi à la foi, de ce monde au « Père des lumières de qui vient tout pardon  parfait » (Jc 1, 17) Tout le reste est donné par surcroît. Tout le reste, et surtout les actes les plus concrets, de notre vie, s’originent là. »  (Georgette Blaquière, L’Évangile de Marie, Éditions du Lion de Juda, 1986, pp. 39-40)

Note : C’est moi, Guy Simard, qui ai mis les mots en rouge et en caractères gras.

1 commentaire:

  1. Quelle joie de vous retrouver! père Guy.

    ... méfions-nous des faux prophètes ...

    « Quant à la date de ce jour, ou à l'heure, personne ne les connaît, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, personne que le Père. » ( Évangile de Marc 13:32 )

    http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/t8077-faux-prophete-il-annonce-le-retour-du-christ-pour-ce-27-mai-2012

    RépondreSupprimer