vendredi 7 décembre 2012

Célébrer l'Immaculée

Célébrer l’Immaculée

 

Aujourd’hui, à la tombée du jour, commencera la solennité de l’Immaculée Conception. Comment célébrer cette fête? Quoi faire pour honorer notre sainte Mère? J’ai une réponse à cette question. Je viens tout juste de recevoir une magnifique vidéo où l’on voit l’actrice française Madeleine Renaud réciter par cœur et avec beaucoup d’émotion le poème de l’écrivain français Paul Claudel intitulé : La Vierge à midi. C’est tellement touchant d’entendre madame Renaud réciter ce poème! On dirait qu’elle voit notre tendre Mère du ciel, alors qu’elle récite cette poésie.

 

Paul Claudel, athée convaincu et frère cadet de la célèbre sculptrice Camille Claudel, fut converti à la foi catholique en la nuit de Noël 1886. Voici comment il raconte lui-même cet heureux événement :

 

« Tel était le malheureux enfant qui, le 25 décembre 1886, se rendit à Notre-Dame de Paris pour y suivre les offices de Noël. Je commençais alors à écrire et il me semblait que, dans les cérémonies catholiques, considérées avec un dilettan­tisme supérieur, je trouverais un excitant ap­proprié et la matière de quelques exercices décadents. C'est dans ces dispositions que, cou­doyé et bousculé par la foule, j'assistai, avec un plaisir médiocre, à la grand-messe. Puis, n'ayant rien de mieux à faire, je revins aux vêpres. Les enfants de la maîtrise en robes blan­ches et les élèves du pe­tit séminaire de Saint-Nicolas-du-Chardonnet qui les assistaient, étaient en train de chanter ce que je sus plus tard être le Magnificat. J'étais moi-même debout dans la foule, près du second pilier à l'entrée du chœur, à droite du côté de la sacristie. Et c'est alors que se produisit l'événement qui domine toute ma vie.

            En un instant, mon cœur fut touché et je crus. Je crus, d'une telle force d'adhésion, d'un tel soulèvement de tout mon être, d'une conviction si puissante, d'une telle certitude ne laissant place à aucune espèce de doute que, depuis, tous les livres, tous les raisonnements, tous les hasards d'une vie agitée, n'ont pu ébranler ma foi, ni, à vrai dire, la toucher. J'avais eu tout à coup le sentiment déchirant de l'innocence, de l'éternelle enfance de Dieu, une révélation ineffable. 

           En essayant, comme je l'ai fait souvent, de reconstituer les minutes qui suivirent cet instant extraordinaire, je retrouve les éléments suivants qui, cependant, ne formaient qu'un seul éclair, une seule arme, dont la Providence divine se servait pour atteindre et ouvrir enfin le cœur d'un pauvre enfant désespéré : « Que les gens qui croient sont heureux ! Si c'était vrai, pourtant ? C'est vrai ! Dieu existe, Il est là. C'est quelqu'un, c'est un être aussi personnel que moi ! Il m'aime, Il m'appelle. » Les larmes et les san­glots étaient venus et le chant si tendre de l’Adeste ajoutait encore à mon émotion. »

Si vous allez un jour à Paris et que vous entrez dans la basilique Notre-Dame, rendez-vous à l’avant, du côté droit et regarder au sol : sur une des dalles, devant une statue de la Vierge Marie, vous verrez écrit :

« 25 DECEMBRE 1886 »

CONVERSION de PAVL CLAVDEL

MAGNIFICAT


Voici le poème de Claudel récité par Madeleine Renaud: Vous n'avez qu'à cliquer sur le lien pour visionner la vidéo. Cela peut prendre quelques instants avant de pouvoir visionner la vidéo. Sous le lien, j'ai reproduit le poème de Paul Claudel en son entier. J'ai reproduit le poème de Paul Claudel en son entier. J'ai remarqué certains sites internet ne reproduisent pas dans son intégralité ce magnifique poème de Paul Claudel, et omettent le passage où l’auteur dit que la Vierge Marie l'a sauvé personnellement, ainsi que la France. Je ne sais vraiment pas pourquoi ils agissent ainsi. Madame Renaud ne tombe dans cette erreur et elle prononce au contraire ce passage avec une particulière ferveur. C'est sûrement un des moments les plus touchants de la vidéo. 

Vidéo Ina - Madeleine Renaud dit "La Vierge à midi" de Paul ...





mp4.ha.ina.fr/.../madeleine-renaud...Partager
En présence de nombreux invités, dont Louis DE FUNES et Valérie MAIRESSE, Madeleine RENAUD ...
La Vierge à midi

Il est midi. Je vois l'église ouverte. Il faut entrer.
Mère de Jésus-Christ, je ne viens pas prier.
Je n'ai rien à offrir et rien à demander.
Je viens seulement, Mère, pour vous regarder.
Vous regarder, pleurer de bonheur, savoir cela
Que je suis votre fils et que vous êtes là.
Rien que pour un moment pendant que tout s'arrête.
Midi !
Être avec vous, Marie, en ce lieu où vous êtes.
Ne rien dire, regarder votre visage,
Laisser le cœur chanter dans son propre langage.
Ne rien dire, mais seulement chanter parce qu'on a le cœur trop plein,
Comme le merle qui suit son idée en ces espèces de couplets soudains.
Parce que vous êtes belle, parce que vous êtes immaculée,
La femme dans la Grâce enfin restituée,
La créature dans son honneur premier et dans son épanouissement final,
Telle qu'elle est sortie de Dieu au matin de sa splendeur originale.
Intacte ineffablement parce que vous êtes la Mère de Jésus-Christ,
Qui est la vérité entre vos bras, et la seule espérance et le seul fruit.
Parce que vous êtes la femme, l'Eden de l'ancienne tendresse oubliée,
Dont le regard trouve le cœur tout à coup et fait jaillir les larmes accumulées,
Parce que vous m'avez sauvé, parce que vous avez sauvé la France,
Parce qu'elle aussi, comme moi, pour vous fut cette chose à laquelle on pense,
Parce qu'à l'heure où tout craquait, c'est alors que vous êtes intervenue,
Parce que vous avez sauvé la France une fois de plus,
Parce qu'il est midi, parce que nous sommes en ce jour d'aujourd'hui,
parce que vous êtes là pour toujours, simplement parce que vous êtes Marie, simplement parce que vous existez,
Mère de Jésus-Christ, soyez remerciée !

Paul Claudel
(extrait de "La Vierge à midi", Poèmes de Guerre, N.R.F., 1914-1915)

1 commentaire:

  1. Bonjour à toutes et tous. J'avais eu la chance et le bonheur d'entendre et d'apprécier la fort émouvante performance de Madame Madeleine Renaud, via Facebook. Je n'ai pas eu le réflexe de vous le partager! Je veux remercier la personne qui a eu la merveilleuse idée d'envoyer le lien à notre ami père Guy.

    En visionnant cette vidéo de Madame Renaud, je voyais les figures et le regard des personnes aux côtés de Madame Renaud! Louis de Funès, acteur, ainsi que le très bon chanteur Guy Béart et une dame que je ne reconnaissais pas, ils en avaient tous les yeux et le regard admiratifs et songeurs!

    C'était fort beau émouvant et impressionnant.
    Merci beaucoup père Guy et la personne qui vous a envoyé cette magistrale interprétation de Madame Madeleine Renaud.

    Heureuse et sainte Immaculée Conception à vous toutes et tous, bien sincèrement de la part, la bien petite Colette.

    RépondreSupprimer